Médecins Sans Frontières (MSF)

Responsable Médical

Médecins Sans Frontières (MSF)

Job Description

Médecins Sans Frontières (MSF) est une organisation médicale humanitaire internationale indépendante. Nous travaillons actuellement dans plus de 60 pays, où nos volontaires offrent une aide d'urgence aux personnes touchées par les conflits armés, les épidémies, les catastrophes naturelles et l'exclusion des soins de santé, sans distinction d’origine, de religion, de philosophie ou politique.

Responsable Médical Régional Afrique Centrale (m/f/x) Mi-2019, MSF OCB s’est lancée dans une réforme visant à donner plus d'autonomie aux projets : la « Field Recentralisation ». Les missions en Afrique Centrale (AC), RDC, RCA, Burundi et Cameroun, ont été sélectionnées, après une première phase en Afrique Australe, pour y développer une approche de soutien aux opérations innovante et transformationnelle qui sera mise en œuvre à partir de septembre 2021 dans la région.

Afin de soutenir les projets de la région, nous sommes à la recherche d’un Responsable Médical. Il/elle sera, avec le Responsable Opérationnel Régional, un membre clé de l'Equipe de Soutien Régional (ESR). Ils/elles seront, ensemble, les responsables du portefeuille opérationnel en Afrique centrale en respectant le principe de subsidiarité[1]**. Ils/elles animeront un réseau de postes d’appui aux opérations dans la région en assurant une autonomie accrue des projets et le soutien stratégique aux projets.

Les membres de l’ESR (Med et Ops) auront un rôle stratégique prépondérant dans :
  • Le choix des nouvelles opérations et l’équilibre des opérations dans la région, dans le respect du cadre des Perspectives Opérationnelles (Prospects),
  • La définition des priorités stratégiques de OCB et l'allocation des ressources octroyées par la direction des Opérations.
Ils auront également un rôle primordial dans la réponse aux urgences médicales et humanitaires dans la région en tant que membre clé du réseau OCB. Le/la Responsable Médical Régional sera directement en relation et coaché par la direction médicale. Ce poste nécessitera beaucoup de mobilité dans la région et sera basé à Kinshasa avec les homologues OPS et RH.

La cellule 1, actuellement en charge des opérations dans la région, et ses responsabilités se transformeront progressivement en parallèle à la mise en place de l’équipe régionale. La vitesse de la transformation, dans les différentes équipes, dépendra de la réalité opérationnelle et contextuelle de chaque projet et de chaque pays.

CONTEXTE

Le programme de la ‘Field Recentralisation’ impacte donc le rôle des équipes au niveau des projets, des pays et de la région. A chaque niveau, les rôles et responsabilités sont clairement définis et différents de ceux actuellement joués par les projets, la cellule et les coordinations.

Le/la Responsable Médical(e) Régional Afrique Centrale (AC) participera activement à la redéfinition de certains rôles et à l’implémentation des changements et donc au succès de cette deuxième phase. Concernant les différentes équipes : • Une « équipe de soutien régional » (ESR) sera mise en place à Kinshasa et sera l’interlocuteur des projets et des équipes de soutiens pays (aujourd’hui les coordinations) de la RDC, république centrafricaine, Burundi & Cameroun pour les questions stratégiques. Cette équipe sera constituée, dans un premier temps, de profils séniors OPS, Med (ce poste-ci) et RH.

• « Équipe de Soutien pays » (ESP) fournira d’abord un soutien spécifique/technique aux projets du pays concerné dans les différents domaines d’expertise nécessaires au bon fonctionnement des projets. Les membres de cette équipe garderont également le rôle de représentation au niveau du pays. En fonction de l’instabilité de certains projets, qui seront identifiés comme tels, l’équipe capitale continuera à jouer un rôle stratégique pour ces projets spécifiques. En collaboration avec les équipes projets, l’équipe régionale et le pool d’urgence de Bruxelles, l’ESP assure la surveillance et la réponse aux urgences. Une expansion des activités en dehors du cadre prédéfini, devra être décidée avec l’équipe ESR.

• « Équipes projets » : basées sur l'unicité de chaque réalité projet et de son cycle de vie, un renforcement des équipes (p.ex. un investissement dans le développement du staff, échange entre projets…) accompagnera la transition vers une équipe projet plus autonome à partir de Q3 2021. Selon la stabilité du projet (type 1 ou 2), les lignes de communication et collaboration seront adaptées entre le projet, l’équipe pays et l’équipe régionale, donnant un accès plus direct à l’équipe régionale pour les projets jugés stables. La vitesse de transition sera adaptée à chaque projet.

Pour obtenir une plus grande autonomie pour les projets, un renforcement de la responsabilité et des compétences au niveau des projets est essentiel, ce renforcement sera accompagné par une transformation des responsabilités des équipes de Coordination actuelles avec potentiellement un changement de titre pour cette équipe et à l’intérieur de l’équipe. Une complémentarité entre les équipes de projet et de soutien au niveau des pays sera recherchée et adaptée selon la stabilité des projets, diminuant entre autres le nombre de validations non-essentielles.

En même temps, l’autonomie inclut le devoir pour le projet de consulter les équipes au niveau du pays et de la région et les référents techniques concernés. Chaque équipe opérationnelle doit avoir accès dans sa réflexion à l’expertise et la connaissance interne de MSF (p.ex. des référents au niveau global/siège) dans une approche favorisant la transversalité entre départements/spécialités.

Finalement, la Field Recentralisation promeut une approche managériale de dialogue en incluant le personnel du projet dans les décisions stratégiques, tout en gardant une ligne décisionnelle claire. Dans le cadre de chaque projet spécifique et en fonction de la stabilité de ce projet, le/la responsable médical du projet aura la responsabilité médicale et donc le pouvoir décisionnel dans un cadre prédéfini. Les projets confrontés à une instabilité chronique continueront à bénéficier d’un appui rapproché du niveau national/capitale qui dans ces cas-là conservera une responsabilité sur les opérations comparable à celle exercée par une équipe de coordination d’aujourd’hui.

Le/la Responsable médical régional aura la responsabilité pour les décisions hors du cadre des projets mais qui sont définis dans le portefeuille régional. Chaque initiative en dehors du cadre régional est discutée avec le niveau de la direction (Ops/Med). Cette ligne décisionnelle se forme via les « rescue rôles »2 et non plus selon les lignes strictement hiérarchiques.

OBJECTIFS PRINCIPAUX

Le/la Responsable Médical(e) Régional CA sera le conseiller(e) pour les enjeux médicaux stratégiques rencontrés par les équipes. En fonction de la stabilité des équipes projets, les responsabilités au niveau du pays (‘aujourd’hui les coordinations’) seront définies différemment. Par exemple, la RDC et le Burundi auront un setup de l’équipe support pays différent, adapté à la complexité et stabilité du pays et des projets et au niveau d’autonomie de chaque projet. Concrètement, le Responsable Médical Régional coachera soit le/la responsable médical au niveau du projet (PMR) si le projet est catégorisé comme stable/autonome soit au niveau du pays (aujourd’hui ‘CoMed’) dans le cas de projets instables. Dans les deux cas leur fonctionnement autonome est encouragé.

En collaboration avec le Responsable Opérationnel Régional, et en accord avec le principe de subsidiarité, il/elle sera responsable pour la cohérence des opérations de l'OCB et du plaidoyer dans la région. Ce binôme aura également un rôle décisionnel sur les nouvelles opérations dans la région, encadré par les perspectives opérationnelles de OCB et l'allocation des ressources. Il/elle aura un rôle primordial dans le monitoring du contexte humanitaire et dans la réponse aux urgences médicales humanitaires dans la région en tant que membre clé de OCB.

Finalement, le binôme OPS/Med jouera un rôle actif dans le Design de ce nouveau setup régional, qui sera en évolution pendant au moins la première année après implémentation.

RAISON D’ETRE

  • Fournir un soutien médical stratégique au responsable médical du projet/pays dans une posture de miroir et de coaching
  • Garantir l'alignement et la cohérence du mandat médical, des choix stratégiques et des objectifs des projets au sein de la région avec la stratégie médicale globale de OCB
  • Surveiller les conditions et le contexte sanitaire et humanitaire en lien avec les responsables opérationnels & médicaux des projets et des équipes au niveau des pays. Assurer le cadre médical et la vue d'ensemble à long terme des projets avec les PMRs et les représentants médicaux (aujourd’hui la coordination médicale)
  • Proposer et participer à des missions exploratoires, des évaluations de situation en consultation avec le Ops régional et les représentants pays (aujourd’hui ‘Chefs de mission’)
  • Contribuer aux interventions d'urgence dans la région, dans le cadre du réseau régional OCB
  • S'assurer que les projets ont une composante pertinente de recherche opérationnelle, de suivi et d'évaluation et / ou de plaidoyer médical dans le cadre du mandat médical de OCB ; créer des synergies entre projets et faciliter les relations entre les projets et les référents du département médical
  • ‘Rescue rôle’ (rôle de secours) pour le suivi/application des standards médical internationaux en assurant la qualité des activités médicales en échange avec l’expertise globale
PRÉREQUIS

Éducation**

  • Profil médical or paramédical
  • Un diplôme universitaire, particulièrement en médecine et/ou santé publique est un atout
  • Un diplôme en médecine tropicale est un atout
Expériences

  • Un minimum de 5 ans d’expériences opérationnelles humanitaires
  • Une vaste expérience MSF à des postes de coordination médicale, de préférence avec expérience sur le terrain
  • Expérience pertinente et solide en coaching
  • Une expérience de travail dans la région est un atout
  • Expérience forte en santé publique, maladies infectieuses/épidémies ou en recherche opérationnelle sont un atout
Compétences

  • Vision stratégique
  • Leadership
  • Gestion et développement du staff
  • Orientation du service
  • Travail d'équipe et coopération
  • Attitude de coaching & miroir avec les équipes
Langues

  • Très bonne connaissance du français et de l’anglais. Swahili et Lingala sont des atouts.
CONDITIONS

• Date de début prévue : Q3 2021 • Basé à Kinshasa • Contrat d'une durée de 2 ans, renouvelable • Départ possible en famille • Mobilité jusqu’à 50% dans la région • Salaire et avantages selon politique de rémunération terrain** • Adhérer aux principes MSF et à nos valeurs managériales : respect, transparence, intégrité, responsabilité, confiance et autonomisation • Adhérer aux engagements pour un comportement responsable [1] Principe de subsidiarité selon lequel une autorité centrale ne peut effectuer que les tâches qui ne peuvent pas être réalisées à l'échelon inférieur.

[2] Rescue role/rôle secours : principe bidirectionnel. Le rôle décisionnel peut être délégué (par choix 1/) ou repris (par défaut 2/). Un projet en détresse, en difficulté inattendue… peut appeler ‘au secours’ à la personne prédéfinie comme ‘rescue rôle’ pour reprendre le pouvoir décisionnel comme demandé (=1). Si un projet est perçu comme dysfonctionnel de l’extérieur (niveau région/expertise globale…), il y a la possibilité d’intervenir par le rescue rôle (exceptionnellement et avec des arguments solides) et reprendre le pouvoir décisionnel. Les 2 situations sont plutôt exceptionnelles et ne réfèrent pas au support quotidien ou régulier ni à la collaboration de coaching.

Apply Now