United Nations Development Programme (UNDP)

Recrutement D'un Consultant Expert(e) National(e) Spécialiste Genre

United Nations Development Programme (UNDP)

Job Description

  La région de Mopti a attiré ces dernières années une attention considérable de la part des acteurs gouvernementaux et internationaux engagés dans le développement et la stabilité du pays. Depuis 2015, cette région est devenue un foyer d'insécurité où convergent la menace djihadiste, les opérations militaires, la violence intercommunautaire et les conflits entre éleveurs et agriculteurs. L'État ne faisant pas preuve d'une autorité effective et n'exerçant pas le monopole de la force dans cette région, l'insécurité chronique y règne et compromet les perspectives de paix, de développement socio-économique et de respect de l'État de droit. La violence entre les communautés de pasteurs et d'agriculteurs dans la région de Mopti est principalement due à la concurrence pour les ressources en terre et en eau. La terre est nécessaire pour maintenir les moyens de subsistance économiques dans un contexte de changement climatique, d'évolution démographique, d'influences idéologiques extérieures, d'une insurrection djihadiste en cours et de manipulation politique par les élites locales. L'augmentation des tensions entre agriculteurs et éleveurs exacerbe un environnement sécuritaire fragile dans le centre du Mali.

Il est urgent d’articuler les interventions de relance immédiate et le développement durable à long terme conformément au Cadre stratégique de relance économique et de développement durable (CREDD 2019-2023) du gouvernement du Mali pour une gestion durable des ressources naturelles, le renforcement de la résilience des communautés et des groupes vulnérables, la consolidation de la paix et de la cohésion sociale pour faire face aux chocs extérieurs. La région de Mopti a attiré ces dernières années une attention considérable de la part des acteurs gouvernementaux et internationaux engagés dans le développement et la stabilité du pays. Depuis 2015, cette région est devenue un foyer d'insécurité où convergent la menace djihadiste, les opérations militaires, la violence intercommunautaire et les conflits entre éleveurs et agriculteurs. L'État ne faisant pas preuve d'une autorité effective et n'exerçant pas le monopole de la force dans cette région, l'insécurité chronique y règne et compromet les perspectives de paix, de développement socio-économique et de respect de l'État de droit. La violence entre les communautés de pasteurs et d'agriculteurs dans la région de Mopti est principalement due à la concurrence pour les ressources en terre et en eau. La terre est nécessaire pour maintenir les moyens de subsistance économiques dans un contexte de changement climatique, d'évolution démographique, d'influences idéologiques extérieures, d'une insurrection djihadiste en cours et de manipulation politique par les élites locales. L'augmentation des tensions entre agriculteurs et éleveurs exacerbe un environnement sécuritaire fragile dans le centre du Mali.

Il est urgent d’articuler les interventions de relance immédiate et le développement durable à long terme conformément au Cadre stratégique de relance économique et de développement durable (CREDD 2019-2023) du gouvernement du Mali pour une gestion durable des ressources naturelles, le renforcement de la résilience des communautés et des groupes vulnérables, la consolidation de la paix et de la cohésion sociale pour faire face aux chocs extérieurs.

Face à la dégradation des terres et des impacts négatifs du changement climatique sur l'écosystème, les conflits dans la région de Mopti sont aggravés par la concurrence pour les ressources naturelles entre les agriculteurs et les éleveurs, la faible gouvernance, la fragilité de l'État, l'inégalité et l'insécurité généralisée avec l'émergence de milices d'autodéfense.

Historiquement, dans la région de Mopti, les conflits entre agriculteurs et pasteurs sont traditionnellement résolus par des mécanismes coutumiers locaux et des accords traditionnels (Djowro) pour la gestion des pâturages (bourgouttières) et des terres agricoles. Cependant, de plus en plus, le système de régulation de l'accès aux pâturages s'est effondré ou les autorités traditionnelles limitent cet accès. Il existe actuellement une concurrence aiguë entre les groupes d'éleveurs et entre les éleveurs, les riziculteurs et les pêcheurs. Comme les conditions de pastoralisme se sont détériorées dans les zones environnantes (sur les plateaux et dans les zones sèches des rivières Seeno, Gurma et Mema), les pasteurs sont désormais plus nombreux à se déplacer vers le delta intérieur pendant la saison sèche qui ne peut plus le supporter. Les demandes en ressources naturelles ayant augmenté, les pâturages disponibles ont diminué et des conflits fonciers et politiques sont en croissante augmentation.

Afin d'inverser la dégradation des ressources naturelles, la détérioration des mécanismes de gestion traditionnels et d'atténuer les effets du changement climatique, des conflits intercommunautaires et de l'extrémisme violent, le gouvernement du Mali, avec l'aide de ses partenaires, le PNUD et le FEM, propose de développer un projet sur la gestion durable des ressources naturelles (terres, eaux, piscicoles, pâturages) la reconstruction et le renforcement des moyens de subsistance pour la consolidation de la paix et de la cohésion sociale.  C’est dans ce cadre (PPG), le PNUD recherche un (e) consultant (e) national (e) (CN) pour assister un (e) consultant (e) international (e) (IC) dans l’appui au gouvernement du Mali à élaborer un document de projet (ProDoc) afin d’accéder au financement du Fonds pour l'environnement mondial (FEM), par l'intermédiaire du PNUD.

PRINCIPAUX OBJECTIFS DE LA MISSIONL’objectif visé pour le/la spécialiste genre est d’appuyer le chef d’équipe PPG à intégrer une approche assurant l’égalité des sexes dans les activités du projet « Sécurité climatique et gestion durable des ressources naturelles dans les régions centrales du Mali pour la consolidation de la paix ».

Duties and Responsibilities

Description des responsabilités / Portée des travaux: Le/la spécialiste du genre veillera à l'intégration des questions de genre dans la formulation du projet, y-compris les barrières, les activités, les objectifs et les risques. La contribution du/de la spécialiste devrait inclure une analyse de la situation actuelle, un plan d'action avec des indicateurs cibles et des résultats attendus qui faciliteraient la promotion de l'égalité des sexes. Ce consultant aura une expertise dans l'intégration de la dimension de genre et dans le travail avec les communautés locales. Il/elle travaillera sous la direction du chef d'équipe PPG et avec le soutien des consultants nationaux.

Produits livrables :
  • Livrables % Jours
  • Rapport de démarrage et stratégie avec la méthodologie et le chronogramme actualisé 30% 3 jours
  • Analyse de genre, plan et budget d'intégration de la dimension de genre ; 40% 14 jours
  • Rapport de contributions à l'examen des sauvegardes sociales et environnementales (SESP) et au document de projet et annexes 30% 8 jours
  • Total : 100% 25 jours
Contribuer au rapport de démarrage et appuyer la présentation et la discussion lors de l'atelier de démarrage Études et examens techniques préparatoires: Apporter des contributions et soutenir les analyses/études requises, comme convenu avec le chef d'équipe de la PPG, notamment :
  • Appuyer les points d'action liés au genre, y compris concernant l’évaluation des risques identifiés dans la procédure d'examen social et environnemental du PNUD (SESP) au stade du FIP, afin de s'assurer qu'ils sont pleinement pris en compte durant la formulation du projet ; le cas échéant, appuyer la mise à jour de la SESP tout au long de la phase de formulation sur les questions liées à l'autonomisation et à l'égalité des sexes ;
  • Préparer l'analyse de genre dans le contexte du Mali, et plus particulièrement dans la zone de Mopti, touchée par le conflit. Cette analyse sera conduite en consultation avec l’expert en populations autochtones et communautés locales ainsi que l’expert en sauvegardes afin de coordonner les résultats ;
  • Guider le travail d’analyse et les consultations des parties prenantes de l’équipe de formulation, afin de prendre en compte la dimension de genre et veiller à ce qu'elles soient complètes et exhaustives ;
  • Veiller à ce que les considérations de genre soient pleinement intégrées dans les documents soumis au FEM ;
  • Appuyer la réalisation de toute étude supplémentaire jugée nécessaire pour la préparation du ProDoc et de tous les autres produits finaux, sous la direction du chef d'équipe du PPG et de l’expert en sauvegardes.
Appui à la formulation du document de projet et des annexes obligatoires et spécifiques au projet : Apporter des contributions du point de vue de l’adaptation au changement climatique et soutenir l'élaboration des produits livrables finaux du PPG, comme convenu avec le chef d'équipe du PPG.

  • Travailler avec le chef d'équipe du PPG pour s'assurer que les conclusions pertinentes sur l'intégration de la dimension de genre et les besoins des parties prenantes sont intégrées de manière significative dans la stratégie du projet, la théorie du changement et le cadre de résultats, et que sa mise en œuvre est suivie comme il se doit ;
  • Fournir des informations générales sur les impacts des conflits sur les femmes dans la région de Mopti et sur la vulnérabilité accrue résultant de l'insécurité ;
  • Participer aux consultations, ateliers et réunions ;
  • Contribuer à la préparation du SESP en travaillant en étroite collaboration avec les autres consultants ;
  • Préparer le plan d'action et le budget pour l'intégration de la dimension de genre en identifiant les interventions appropriées des projets pour assurer l'intégration de la dimension de genre, y compris sur les sites de démonstration des projets ;
  • En utilisant les résultats de l'analyse de genre, fournir des contributions au cadre de résultats et à la théorie du changement du projet ; s'assurer que les considérations de genre sont intégrées dans la théorie du changement du projet ;
  • Contribuer à l'élaboration du plan d'engagement des parties prenantes pour la mise en œuvre du projet afin de s'assurer qu'il tient compte de la dimension de genre ;
  • Appuyer les préparation des accords sur les modalités de gestion des projets et veiller à ce que la dimension de genre et les garanties soient dûment intégrées dans ces modalités ;
  • Examiner et vérifier les résultats et les indicateurs proposés sur la base des informations recueillies au cours de la phase de PPG et, si nécessaire, proposer des révisions pour renforcer la dimension genre.
Atelier de validation :
  • Contribuer techniquement à l'atelier de validation ; et
  • Appuyer les révisions nécessaires survenant suite à l'atelier, le cas échéant.
Exigences en matière de suivi / rapports : Le/la consultant(e) national(e) :
  • travaillera avec une équipe des consultants internationaux et nationaux et sous la direction du/de la consultant(e) international(e) – chef d’équipe PPG
  • s’engagera régulièrement avec le superviseur, les autres membres de l’équipe et le bureau pays du PNUD par e-mail et Zoom/Teams/Skype en fonction des besoins
  • est tenu aux devoirs de neutralité, de confidentialité et de réserve qu’implique sa situation de consultant aupres de PNUD.
  • Les  livrables seront approuvées  par le PNUD Mali.
Dispositions administratives: Le Consultant National fournira son poste de travail (ordinateur portable, Internet, téléphone, scanner/imprimante, etc.) Le consultant national sera basé à domicile, avec des missions à Mopti ; Les frais de déplacement et les DSA éventuellement engagés, seront remboursés par le PNUD Mali.

  • Pays / Lieu d'affectation : Mali, Bamako, Mopti et Ségou
  • Lieux de voyage prévus (le cas échéant) : Bamako, Mopti et Ségou
  • Durée de la mission / ou date de fin (le cas échéant) : 25 jours jusqu’à l’Octobre 2021
  • Nom du projet : L'élaboration du document de projet PNUD-FEM, PPG « Sécurité climatique et gestion durable des ressources naturelles dans les régions centrales du Mali pour la consolidation de la paix »

Competencies

Le/la consultant(e) national(e) devra faire état de capacités avérées en matière d’animation, de travail en équipe et ainsi qu’une grande faculté d’adaptation. Il devra aussi :
  • Fait preuve d’intégrité en modelant les valeurs et les normes éthiques des Nations unies ;
  • Promouvoir la vision, la mission et les objectifs stratégiques du PNUD ;
  • Fait preuve de sensibilité et d’adaptabilité en matière de culture, de sexe, de religion, de race, de nationalité et d’âge ;
  • Traite toutes les personnes de manière équitable sans favoritisme ;
  • Capacité à travailler de manière indépendante avec un minimum de supervision ainsi qu’à travailler en collaboration avec une équipe ;
  • Aptitude à répondre aux demandes des clients de manière constructive ;
  • Excellentes compétences en matière de rédaction de propositions ;
  • Avoir l’esprit d’initiatives ;
  • Être ouvert et disposer d’une grande capacité d’écoute ;
  • Disposer d’aptitudes à travailler en équipe et dans un environnement multiculturel ;
  • Développement et efficacité opérationnelle ;
  • Capacité d’appuyer l’identification, la formulation, la mise en œuvre des programmes et projets de développement ;
  • Capacité de communication avec les services du gouvernement et la société civile, les collectivités territoriales et les autres acteurs dans le domaine ;
  • Excellentes qualités de rédaction, synthèse et communication ;

Required Skills and Experience

Formation :
  • Maîtrise ou diplôme supérieur dans un domaine pertinent, tel que les études sur le genre, le genre et le développement, les femmes et l'environnement, la sociologie, l'environnement, le développement durable ou un domaine étroitement lié;
Langues:
  • La maitrise du français courant est indispensable ainsi que excellentes qualités de rédaction, synthèse et communication
Expérience professionnelle :
  • Au moins 5 ans d'expérience professionnelle pertinente dans le domaine de la politique de genre et de l'intégration de la dimension de genre, sur des liens entre le développement durable, les questions sociales et les questions de genre et  y compris dans le développement et/ou la gestion, suivi et évaluation des projets, réalisation d'analyses participatives sur l'égalité des sexes; expérience de la collecte et de la formulation d'indicateurs et de données ventilées par sexe et de la préparation d'analyses de projets tenant compte de l'égalité des sexes ; élaboration de plans d'action sur l'égalité des sexes;
  • Une connaissance approfondie et une expérience passée au Mali et la région de Mopti ou des zones de conflits  sont nécessaires ;
  • Expérience de travail avec les collectivités territoriales, la société civile, et les autres acteurs est requise.
  • Une expérience dans la facilitation de réunions de parties prenantes sensibles à la dimension de genre est fortement souhaitée ;
  • Une connaissance démontrée des procédures du PNUD et du FEM en matière de gestion des questions liées au genre est un atout ;
Apply Now