UN Women

Réalisation D’une étude Sur Les Rapports Sociaux Femmes-hommes Au Sein Des Ménages Marocains

UN Women

Job Description

  Les enquêtes budget-temps sont reconnues à l’échelle internationale en tant qu’outil d’analyse sensible au genre permettant d’appréhender la division sexuée du double travail marchand et non marchand et la sexualisation des rôles sociaux. La mise en évidence de l’ampleur des différences sexuées des rôles a le mérite de renseigner sur la réalité sous toutes ses dimensions du modèle de partage homme-femme de ces rôles, d’une part, et, d’autre part, sur les contraintes pesant sur la gestion du temps au sein du foyer familial et son allocation entre le travail marchand et le travail non-marchand, ceci dans le but de pouvoir modeler cette réalité pour le bénéfice de toutes les femmes et de tous les hommes.

Elles ont également le mérite de fournir des données idoines sur l’usage du temps par les hommes et les femmes à même de mieux : (i) connaître le temps consacré aux activités rémunérées et surtout non rémunérées selon les caractéristiques démographiques, économiques, sociales et culturelles ; et (ii) apprécier l’importance du travail non rémunéré particulièrement des femmes et, partant, estimer la valeur ajoutée que cette contribution génère sur le plan économique.

A cet égard, la mise en valeur de ces données par des analyses appropriées permettrait un meilleur plaidoyer pour consolider l’intégration transversale du genre dans les programmes, les budgets et les comptes nationaux. De même, l’analyse et l’interprétation des statistiques sur l’emploi du temps pourrait faciliter la mise au point de nouvelles formes et horaires de travail qui tiennent compte des besoins sexospécifiques pour mieux concilier entre le travail professionnel, le travail domestique, la vie familiale et le bien-être et les loisirs. Enfin, l’importance de la participation accrue des femmes au marché du travail n’est pas seulement un enjeu d’autonomisation économique des femmes mais également un levier pour générer des niveaux de production et de croissance plus élevés pour le bien de tous et toutes.

En dépit des mutations marquantes de la société marocaine, qui se manifestent, entre autres, dans les modes de vie et les comportements des Marocain·e·s et, partant, dans les activités qu’ils et elles développent quotidiennement, l’analyse des données de l’enquête nationale sur l’emploi du temps 2012 révèle que la répartition des rôles et des responsabilités consacre le modèle traditionnel de l’homme pourvoyeur de la famille, et des femmes dédiées aux tâches ménagères et familiales. En effet, en 2019, seules 21,5% des femmes en âge d’activité sont actives (71% pour les hommes). Celles considérées comme inactives, représentent 78,5% de la population féminine, dont 75,2% sont ‘’au foyer’’[1]. L’emploi féminin est par ailleurs caractérisé par la précarité, ce sont près de 4 actives occupées sur 10 qui ne sont pas rémunérées et 42% d’entre elles touchent moins que le salaire minimum légal en vigueur[2].

Ainsi les hommes consacrent presque quatre fois plus de temps au travail professionnel que les femmes et inversement, les femmes passent presque sept fois plus de temps au travail domestique que les hommes. Ce constat semble se perpétuer puisque les filles consacrent aux travaux domestiques 3,4 fois plus de temps que les garçons, et moins de temps pour les activités professionnelles. Même en ayant un niveau d’études supérieures, les hommes s’impliquent très peu dans les travaux domestiques et leur contribution reste très modeste par rapport aux femmes d’un même niveau de formation.

S’appuyant sur les données des enquêtes sur l’emploi du temps de 1997 et de 2012 et de l’enquête sur l’impact de la pandémie Covid-19 sur la situation des ménages de 2020, le Haut-Commissariat au Plan (HCP) lance une étude sur les rapports sociaux femmes-hommes au sein des ménages marocains. Cette étude visera, dans premier temps, à décrire l’évolution du partage des tâches domestiques entre les sexes, en centrant son champ d’investigation sur les femmes et les hommes qui ne sont ni étudiants ni retraités, de façon à pouvoir mettre en parallèle cette évolution et celle de la participation féminine au marché du travail.

Dans un second temps, cette étude consiste à analyser en profondeur la problématique de la division sexuée du travail domestique et du travail marchand au Maroc. L’objectif principal est d'analyser plusieurs problématiques liées aux rapports sociaux au sein de la famille, notamment en ce qui concerne l’attribution des responsabilités et la répartition des domaines de compétence entre les hommes et les femmes pour tester l’assertion de « sphères séparées », qui est à l’origine du modèle « Monsieur Gagnepain » et « Madame Aufoyer ». A cet effet, l’étude permettra de comprendre davantage le pouvoir discriminant des facteurs économiques au sens large (inputs matériel dans la fonction de production domestique, capital humain des époux, accès au foncier, et coût d’opportunité du travail domestique et rémunéré) et des facteurs liés aux préférences (conception de la répartition idéale des tâches et appétence pour les tâches domestiques).

Par ailleurs, par référence au volet qualitatif des enquêtes emploi du temps de 1997 et de 2012, l'étude se propose également de styliser le processus de prise de décision au sein du ménage pour mieux comprendre comment : (i) les femmes prennent leurs propres décisions en matière d'emploi ; et (ii) les décisions sont prises conjointement avec leurs maris/parents/quelqu'un d'autre. Ce questionnement est susceptible de comporter des éléments de réponse à la participation des femmes au marché du travail.

Dans ce contexte, ONU Femmes, en partenariat avec le HCP, lance la présente consultation pour recruter un·e expert·e national·e pour conduire une analyse selon les préoccupations de genre des données des enquêtes du HCP sur l’emploi du temps des femmes, des hommes et des enfants.

[1] Note HCP .8 Mars 2019 [2] Note HCP. Principales caractéristiques de la population active occupée en 2018.

Duties and Responsibilities

Objectif global : Les rapports sociaux au sein de la famille, notamment en ce qui concerne l’attribution des responsabilités et la répartition des domaines de compétence entre les hommes et les femmes pour tester l’assertion de « sphères séparées », sont analysés.

Objectifs spécifiques :

  1. Les données collectées dans le cadre des enquêtes du HCP sur l’emploi du temps sont analysées selon les préoccupations de genre ;
  2. Des analyses genre des principaux changements et tendances dans l’emploi du temps productif et du temps reproductif des femmes, des hommes et des enfants sont produites pour mieux s’enquérir sur la reproduction sociale de la division sexuée du travail ; et
  3. Une synthèse des principaux résultats identifiés est disponible sous forme de rapport et de présentation.
  • Mandat du/de la consultant/e  
Le/la consultant·e devra réaliser les tâches suivantes :
  • Rencontrer et consulter l’équipe du Haut-Commissariat au Plan et de l’ONU Femmes chargée de l’élaboration de l’étude sur les rapports sociaux Hommes – Femmes pour échanger sur son contenu, les activités prioritaires et pour identifier les thématiques principales que le rapport de l’étude devra aborder ;
  • Faire l’inventaire des sources d’information à mobiliser pour la réalisation de travaux d’analyse des rapports sociaux femmes-hommes au sein des ménages en complément des données des enquêtes sur l’emploi du temps de 1997 et de 2012 et de l’enquête sur l’impact de la pandémie COVID-19 sur la situation des ménages de 2020;
  • Soumettre une note méthodologique approfondie faisant suite au résultat des deux tâches précédentes comprenant une description succincte des sources d’information et des méthodes d’analyse proposées.
  • Procéder à l’analyse des données et rédiger et soumettre une version préliminaire du rapport d’analyse selon les préoccupations de genre des données des enquêtes du HCP sur l’emploi du temps des femmes, des hommes et des enfants,
  • Convertir et soumettre la base de données de l’enquête Budget-temps de 1997 sous format Stata ou SPSS ;
  • Produire et soumettre une version finale du rapport (maximum 50 pages hors tabulations) intégrant les commentaires d’ONU Femmes et du HCP accompagnée d’une note de synthèse de 10 pages maximum et d’une proposition de présentation animée des principaux résultats issus de l’analyse ;
  • Animer un séminaire de présentation des résultats de l’enquête (3ème  trimestre 2021).
  • Livrables
Tous les livrables seront soumis en français.

Livrable 1 : Note méthodologique approfondie, comprenant une proposition de plan du rapport sur les rapports sociaux au sein des ménages Echéance : 28 mars 2021 Livrable 2 : Rapport intermédiaire sur les rapports sociaux au sein des ménages Echéance : 10 mai  2021 Livrable 3 : Rapport final sur les rapports sociaux au sein des ménages (maximum 50 pages hors tabulations), accompagné d’une note de synthèse de 10 pages maximum, d’une présentation animée des principaux résultats du rapport et de la base de données de l’enquête Budget-temps de 1997 et de 2012 convertie sous format Stata ou SPSS Echéance : 28 mai 2021
  • Paiement :
Le paiement se fera en trois tranches sur la base des livrables et la certification d’une performance  satisfaisante « certification of satisfactory performance », et ce, après la validation des livrables par le HCP et l’ONU Femmes.

Critères d’évaluations :

L’évaluation des candidatures se fera selon les critères suivants : 1) Evaluation de la proposition technique, sur la base du CV Expérience spécifique d’au moins 6 ans dans le domaine de l’exploitation des enquêtes socioéconomiques auprès des ménages, et/ ou maitrise d’outils économétriques et/ou ingénierie d’application en statistique ou domaine équivalent 400 Travaux justifiant la maîtrise des logiciels du traitement statistique des données (de préférence STATA ou SPSS) 100 Travaux justifiant des compétences en matière de rédaction de rapports d’analyse ou de publications ; 100 Travaux justifiant une parfaite connaissance du contexte social et économique marocain ; 100 Total 700 Nombre de points minimum pour la qualification de l’offre technique est de 490.

  • Dossier de soumission
Les candidat(e)s intéressé(e)s sont invité(e)s à envoyer les pièces suivantes :
  • Un CV actualisé et détaillé, axé sur le parcours académique et professionnel en lien avec l’objet de la mission ;
  • UN Women Personal History form (P-11) peut être téléchargé à : http://www.unwomen.org/about-us/employment;
  • Une offre financière comprenant : Une proposition financière détaillée (PDF), tous les frais de déplacement liés à la mission, et déclinée par tranches en fonction des livrables détaillés ci-dessus.
Cette offre doit être exprimée en dirhams.

Note : Veuillez scanner toutes les pièces demandées en un seul document étant donné que le système ne permet pas d’en télécharger plusieurs.

Competencies

Valeurs CORE

  • Respect de la diversité
  • Intégrité
  • Professionnalisme
Compétences CORE

  • Sensibilisation et sensibilité en matière de genre
  • Responsabilité
  • Résolution de problèmes créatifs
  • Communication efficace
  • Collaboration inclusive
Compétences fonctionnelles

  • Capacité à consolider l’information de sources multiples ;
  • Capacité à préparer et présenter des informations stratégiques pour les décideurs ;
  • Capacité à travailler de manière indépendante aussi bien qu’en équipe ;
  • Excellente gestion du temps et capacité à produire les livrables dans les délais convenus.

Required Skills and Experience

Formation académique :

  • Master ou équivalent (bac +5) en sciences économiques, ingénierie, statistiques, sciences sociales, genre ou domaine équivalent
Expérience professionnelle :

  • Expérience spécifique d’au moins 6 ans dans le domaine de l’exploitation des enquêtes socioéconomiques auprès des ménages, et/ ou maitrise d’outils économétriques et/ou ingénierie d’application en statistiques ou domaine équivalent;
  • Travaux justifiant la maîtrise des logiciels du traitement statistique des données (de préférence STATA ou SPSS)
  • Travaux justifiant des compétences en matière de rédaction de rapports d’analyse ou de publications ;
  • Travaux justifiant une parfaite connaissance du contexte social et économique marocain ;
  • Une expérience dans la conduite d’analyses fondées sur le genre sur la base des résultats d’enquêtes quantitatives et qualitatives serait un atout
  • Travaux justifiant une connaissance approfondie des normes et standards internationaux relatifs aux problématiques et statistiques de genre seraient un atout
Apply Now