Premiere Urgence Internationale (PUI)

Diagnostic Agraire Et Développement Des Filières Agropastorales

Premiere Urgence Internationale (PUI)

Job Description

Pays : RCA - Bangui Date de départ prévue : Septembre – Octobre 2021 Contexte de la consultance

La Préfecture de la Bamingui-Bangoran dont le chef-lieu est Ndélé couvre une superficie de 58 429 km² pour environ 101 519 habitants. L’activité socio-économique dans cette préfecture repose essentiellement sur l’Agriculture, le commerce, l’élevage, la pêche et la cueillette. Toutefois, le manque cruel de moyens et d’infrastructures nécessaires à ces autorités et aux différents responsables de services rend leur déploiement et installation difficile. La présence effective de l’Etat dans cette région et l’ensemble des services sociaux de base disponibles tels que l’éducation, la santé, le logement, ou l’accès à l’eau potable sont donc toujours impactés par les effets de la crise. Par ailleurs, le rapport de l’ENSA (Enquête Nationale sur la Sécurité Alimentaire) de décembre 2018 a montré que 42% des ménages de la Bamingui Bangoran ont eu recours à des stratégies de crise ce qui marque la fragilité des ménages de ces deux préfectures tandis que l’analyse projetée de l’IPC de l’insécurité alimentaire du mois d’Octobre 2019 présentait encore 15 % de la population, soit environ 15 000 personnes en phase 3. Enfin les opportunités de développement d’activités génératrices de revenus agricoles et non-agricoles sont limitées.

Malgré ces difficultés structurelles lourdes, la préfecture de la Bamingui Bangoran possède de réels atouts et un appui pourrait concourir aux dynamiques de relèvement existantes. Il existe, par exemple, une demande de formation technique et professionnelle de la part de la jeunesse et des adultes mais l’offre locale n’est pas satisfaisante voire inexistante. Il faut également souligner l’existence d’initiatives collectives exclusivement créées par des femmes et pour des femmes mais qui demeurent marquées par le manque de leur représentativité dans les instances décisionnaires locales. En outre, les ressources naturelles riches pourraient permettre la mise en place d’activités de développement local notamment autour des parcs naturels (agriculture, forestier, élevage, pêche).

C’est dans ce contexte que sous financement de l’Agence Française de Développement, un consortium composé de 3 ONG internationales: le Conseil Norvégien pour les Réfugiés (NRC), Première Urgence Internationale (PUI), Triangle Génération Humanitaire (TGH) a été mis sur pied pour développer un projet dont l’objectif est d’améliorer la situation socioéconomique des populations vulnérables en facilitant et renforçant leur accès à des services de base, à des ressources naturelles durables et à des opportunités économiques renouvelées. Cela sera mené grâce au renforcement des structures étatiques et des dynamiques communautaires et en s’appuyant sur des plans participatifs de développement local.

Objectif principal

L’objectif de cette mission de consultation est de réaliser un diagnostic agraire permettant de comprendre les réalités paysannes de la zone d’étude, ainsi qu’une étude des filières agro-pastorales identifiées afin d’en tirer une analyse à la fois dans une dynamique historique et dans un contexte agro économique global afin d’émettre des hypothèses d’adaptation et de durabilité sur le développement des filières agropastorales identifiées comme étant économiquement porteuses et émergentes.

Objectifs Spécifiques

  • Identifier les interactions entre les différents types de systèmes agropastoraux et d’étudier leurs contraintes et leur potentiel;
  • Faire un zonage agropastoral et identifier les groupes cibles d’acteurs ;
  • Hiérarchiser les facteurs limitant le développement agropastoral dans la zone étudiée ;
  • Elaborer des recommandations/orientations nécessaires pour le développement des filières agropastorales dans la préfecture de la Bamingui-Bangoran ;
  • Analyser les chaines de valeurs des filières agropastorales (apicole, piscicole, maraichère, petit élevage et agricoles ) identifiées comme économiquement porteuses et émergentes dans la préfecture.
  • Elaborer des recommandations/orientations nécessaires à la structuration des filières et à l’augmentation de la marge bénéficiaire des acteurs des filières
  • Produire un calendrier d’action avec un suivi sur 2 ans afin de capitaliser sur des opérations de développement des filières agropastorales réussies pouvant faire l’objet de publication et large diffusion avec une visite annuelle à budgétiser (en option dans le budget)
Budget : > 10 000 € Pour plus d'information, merci de télécharger les Termes de Références.

Les offres techniques et financières devront être envoyées par e-mail à l’adresse suivante avant le 25/06/21 avant 17h00 (Heure de Paris) : amilly@premiere-urgence.org
Apply Now