Action Against Hunger

Coordinateur Consortium Mécanisme Des Réponses Rapides

Action Against Hunger

Job Description

Action contre La Faim est une organisation humanitaire internationale, non-gouvernementale, privée, non-politique, non-confessionnelle et à but non lucratif.

Action contre La Faim a été fondée en 1979 pour intervenir dans le monde entier. Sa mission est de lutter contre la faim, la misère et contre les situations dangereuses menaçant les hommes, les femmes et les enfants. Actuellement, 500 collaborateurs et plus de 5000 employés travaillent pour Action contre La Faim dans plus de quarante-six pays, et dans quatre domaines d'action: la santé / Nutrition, la sécurité alimentaire et moyens d’existence, et l'eau/assainissement.

Le Coordinateur du Consortium Mécanisme des Réponses Rapides garantit que la mise en œuvre du projet du consortium est en accord avec les propositions approuvées et conformes aux règles et réglementations des bailleurs. Le Coordinateur de Consortium facilite une Coordination étroite et efficace entre les partenaires du consortium (ACF, ACTED, DRC et IRC) à travers leur point focal Mécanisme des Réponses Rapides (chef de projet), garantit une documentation de qualité des activités du projet et s’assure que les résultats du projet sont atteints.

Le coordinateur Mécanisme des Réponses Rapides sera en charge de représenter le consortium auprès des partenaires extérieurs, en lien avec les directeurs pays des organisations du consortium. Il représente notamment le consortium Mécanisme des Réponses Rapides auprès des clusters, de l’ICC, de l’EHP ou des bailleurs de fonds. Il est également en charge de coordonner les actions du consortium, d’appuyer la planification et la mise en œuvre des activités Mécanisme des Réponses Rapides (RRM), de s’assurer de la qualité des actions des partenaires Mécanisme des Réponses Rapides (RRM), et de faciliter la gestion contractuelle du consortium. Il sera chargé de centraliser les informations relatives à l’état d’avancement des activités Mécanisme des Réponses Rapides (RRM )(données narratives et financières) en lien avec le département GRANT (gestion contractuelle) et les cellules Monitoring & Evaluation et Information Management dédiées au Mécanisme des Réponses Rapides.

En particulier, il entretient des liens avec les partenaires du Consortium, les bailleurs liés au projet, les autorités locales et nationales, et les partenaires nationaux et internationaux (dont les Clusters et Groupes de Travail).

Objectifs et tâches spécifiques :

  • Représenter et positionner le Consortium vis-à-vis des parties prenantes externes en s’assurant que la mission, la vision et les intérêts du consortium ainsi que ses membres sont protégés ;
  • Faciliter la coordination et la communication au sein des partenaires du Consortium et du mécanisme RRM de manière plus générale, et s’assurer que le partenariat du Consortium opère de manière efficace ;
  • Garantir que le projet est mis en œuvre en temps impartis et professionnellement, en ligne avec les objectifs et indicateurs, avec les exigences des bailleurs et fondés sur les besoins des bénéficiaires.
Devoirs et responsabilités :

1. Représentation

  • Protéger et promouvoir la vision et la mission du Mécanisme des Réponses Rapides ainsi que les intérêts des partenaires du consortium vis-à-vis des parties prenantes externes ;
  • Représenter le consortium auprès des bailleurs et des autorités gouvernementales, en lien étroit avec les directeurs pays de chaque organisation
  • En concertation avec les membres du consortium, développer le portfolio de bailleurs du consortium en recherchant les opportunités de financement ;
  • Assister aux réunions pertinentes du gouvernement, ONU, ONG et des bailleurs et présenter les activités en cours du consortium RRM ;
  • Assurer la visibilité du consortium RRM parmi les acteurs humanitaires, bailleurs et acteurs gouvernementaux tout au long du projet ;
  • En lien avec le Coordinateur RRM gérer efficacement la coordination avec les autres acteurs (Groupe de Travail, Clusters, Agences des Nations Unies, ONG) intervenant dans les secteurs pertinents pour compléter, renforcer ou prendre le relais de la réponse RRM;
  • Définir et mettre en place une stratégie de visibilité / communication du consortium, et superviser/coordonner les activités de communication du consortium incluant les visites médias, reportages photos, vidéos, etc. ;
  • En lien avec le Coordinateur RRM, piloter l’élaboration des prises de position communes et leur diffusion, déclarations, rapports sur les engagements du consortium et le plaidoyer humanitaire
2. Coordination interne

  • Gérer le partenariat entre les différents membres du consortium pour garantir une collaboration fluide, effective et efficace ;
  • Garantir une communication régulière et transparente entre les partenaires de consortium ;
  • Communiquer régulièrement avec les Directeurs Pays des ONG membres du consortium sur les réalisations et l’état d’avancement du projet dans le cadre des réunions des GS ou de manière ad hoc ;
  • Participer aux réunions du GS, organiser des rencontres régulières avec la Cellule Technique pour discuter du programme, et suivre les points actés lors de ces rencontres ;
  • Assurer une remontée régulière des informations des GO et en assurer la bonne diffusion au sein du consortium
  • Assurer en lien avec les personnes concernées, la mise à jour régulière des outils clés du consortium et du mécanisme RRM, notamment le Cadre Commun, l’Arbre
  • Décisionnel et les matrices de suivi.
  • En lien avec la Cellule Technique, promouvoir une harmonisation des approches et méthodologies au sein des partenaires du consortium en développant et en évaluant l’utilisation des outils communs, ainsi qu’en créant des opportunités pour le partage d’expérience et l’apprentissage ;
  • En lien avec la Cellule Technique, coordonner le développement de tous les outils techniques liés au projet du consortium (ToRs pour les consultants et évaluateurs, rapports ad hoc, rapports de capitalisation…).
  • En lien avec le Coordinateur RRM et les chefs de projet du consortium, identifier les axes de progrès de la réponse, et lancer des ateliers de réflexion pour une amélioration continue du mécanisme.
3. Gestion du cycle de projet

Planification :

  • Définir les méthodologies et modalités de mise en œuvre du projet (incluant, mais sans se limiter aux spécifications techniques, identification et enregistrement des bénéficiaires, distribution et sensibilisation) ;
  • Organiser les réunions de lancement et de clôture de projet ;
  • Avec les Responsables Projet des partenaires du consortium, planifier les différentes étapes de mise en œuvre du projet et donner des directives en priorisant et en organisant les activités et les ressources pour atteindre les objectifs du projet.
Suivi de la mise en œuvre :

  • Superviser et évaluer le travail du consortium et des partenaires locaux de mise en œuvre, en s’assurant que la qualité technique et les standards (RRM, ECHO, standards sectoriels) sont respectés durant la mise en œuvre du projet ;
  • Faire un suivi continu avec les partenaires de la mise en œuvre du mécanisme et du projet, identifier les axes de progrès, les glissements de planification et les actions correctrices à mettre en œuvre ;
  • Soutenir les Responsables Projet de chaque partenaire pour mettre en œuvre tous les aspects du projet ;
  • Effectuer un suivi régulier des plans de travail, identifier et rapporter tous retards au niveau des GO et GS ;
  • Superviser le degré d’avancement, les taux de liquidité et s’assurer de l’achèvement du projet en temps impartis.
Contrôle qualité du projet :

  • Effectuer des visites régulières de terrain si les conditions sécuritaires le permettent, pour valider les rapports sur les avancées, identifier les problèmes et difficultés à faire remonter lors des réunions des GO, GS et de la Cellule Technique, faire des recommandations pour leur résolution ;
  • S’assurer que l’avancée du projet est effectivement contrôlée par une collecte régulière de données, par l’analyse des indicateurs et des activités et renseignée par des outils et sources fiables et vérifiées, en collaboration avec les personnels IM et M&E RRM ;
  • Conseiller les Responsables Projet du consortium pour adapter la mise en œuvre du projet aux résultats des contrôles et des évaluations menées ;
  • Conseiller et participer aux revues du projet, conduites par les audits internes et externes et par les équipes de suivi et d’évaluation des partenaires du Consortium (qui pourront joindre le coordinateur du consortium dans le cadre d’une revue interne du projet) ;
  • Coordonner et mettre en place un système de capitalisation des programmes en collaboration avec chaque personne de référence pour chaque partenaire de consortium ;
  • Suivre la formation des personnels RRM de chaque partenaire, en fonction des besoins identifiés avec les partenaires concernés.
Gestion contractuelle du projet (en lien avec le département GRANT d’Action Contre la Faim) :

  • S’assurer que les obligations contractuelles sont respectées en termes de livrables de projet ;
  • S’assurer que les activités sont mises en œuvre en conformité avec les règles directrices du/des bailleur(s) et l’assentiment des partenaires ;
  • Garantir que les procédures et règles des bailleurs sont comprises et respectées par toutes les parties, en partageant les informations et en organisant si nécessaire des formations sur les systèmes proposés et les procédures à mettre en place pour la gestion du consortium ;
  • Elaborer un calendrier de reporting approuvé contractuellement par tous les membres du consortium ;
  • S’assurer que le reporting externe de tous les membres du consortium est en ligne avec les exigences du bailleur et d’ACF en tant que chef de file du Consortium, et que les délais validés sont respectés par tous ;
  • Préparer les documents pour toute modification de projet, en incluant les révisions, amendements ou extensions de budget. S’assurer que ces changements sont faits en collaboration étroite avec les partenaires du consortium ;
  • Avec le Coordinateur Admin/Fin d’ACF, gérer et négocier toute modification du budget en accord avec le bailleur et les standards du siège d’ACF.
Description du candidat :

Formation : Niveau Bac + 5, idéalement liée au domaine humanitaire ou Logistique avec une forte expérience en gestion de la sécurité et des opérations d’urgence dans des contextes d’urgences humanitaires.

Connaissances techniques spécifiques : Haut niveau d’expérience dans la gestion de projets , Haut niveau pour la représentation d’ACF face aux gouvernements et les bailleurs de fonds, Excellente compréhension du contexte d'urgence humanitaire, y compris le système humanitaire, les donateurs, la sécurité, la liaison civile et militaire et la gestion du programme, Bonne connaissance des mécanismes de coordination humanitaire (Cluster, OCHA), Bonne connaissance des approches RRM, Bonne connaissance des bailleurs d’urgence, notamment OFDA, ECHO.

Expérience (années): Minimum 4 ans d'expérience sur des projets humanitaires, Expérience dans les projets de réponse aux urgences - Essentiel, Expérience dans la préparation des propositions de projets, les budgets et les rapports aux bailleurs de fonds et autres partenaires, Expérience dans la coordination interinstitutionnelle, la représentation et la négociation, Expérience de gestion d’équipe, capacité à former et accompagner des équipes, Expérience de travail avec les autorités et les partenaires locaux, Connaissance et expérience dans les procédures ACF, Bonne compétence rédactionnelle et capacité de synthèse.

Connaissances du secteur humanitaire : oui Connaissances de l’organisation : Pas indispensable Langues : Niveau excellent de français, et un bon niveau de rédaction et compréhension de l’anglais hautement souhaité.

Systèmes d’information : Bonne maîtrise des logiciels de base (Word, Excel, Outlook, power point etc.) Mobilité (national/ international) : Des déplacements à l’intérieur du pays fréquent, des déplacements ponctuels à l’extérieur du pays peuvent être envisagés.

Engagement envers l'égalité des genres : Expérience réussie sur des thématiques de promotion de l'égalité des genres ou engagement personnel. S’assurer de l’appropriation et de la mise en œuvre de la Stratégie Genre de la mission ; tout en prenant en compte les besoins spécifiques des femmes, des filles, des hommes et des garçons dans le cadre des activités quotidiennes.

Conditions et rémunération :

Nous proposons une incorporation immédiate à un Organisme dynamique d’envergure international incluant les conditions contractuelles suivantes :
  • Contrat de travail à durée déterminée: 12 mois.
  • Poste Basé à: Niamey
  • Salaire entre 22 200 € et 28 800 € bruts annuel en fonction de l’expérience professionnelle et des responsabilités (il est inclu perdiem et frais de vie).
De plus :
  • Logement pris en charge par l’organisation
  • Le paiement mensuel du perdiem et frais de vie pour les charges et survie durant la mission*
  • Les frais de transport jusqu’à la mission
  • Breaks d’une semaine dont la participation de ACF au coût du billet A/R à hauteur de 915 € et un perdiem break de 215€.
  • 25 jours ouvrables de vacances par an.
  • Assurance maladie, rapatriement, accident, voyage et vie.
Apply Now