United Nations Development Programme (UNDP)

Consultant International Une Assistance Technique Au Gouvernement Du Mali Pour L'élaboration Du Document Du Projet Sécurité Climatique Et Gestion Durable Des Ressources Naturelles Dans Les Régions Centrales Du Mali Pour La Consolidation De La Paix »

United Nations Development Programme (UNDP)

Job Description

  Prière envoyer vos propositions (propositions technique et financière) dûment signées à l’adresse e-mail mali.procurement@undp.org avec mention de la référence et intitulé du dossier. Votre proposition devra être reçue au plus tard le lundi 8 février 2021 avant 17H00.

Les régions centrales du Mali, Mopti et Ségou, ont attiré ces dernières années une attention considérable de la part des acteurs gouvernementaux et internationaux engagés dans le développement et la stabilité du pays. Depuis 2015, elles sont devenues des foyers d'insécurité où convergent la menace djihadiste, les opérations militaires, la violence intercommunautaire et les conflits entre éleveurs et agriculteurs. L'État ne faisant pas preuve d'une autorité effective et n'exerçant pas le monopole de la force dans ces régions, l'insécurité chronique y règne et compromet les perspectives de paix, de développement socio-économique et de respect de l'État de droit. La violence entre les communautés de pasteurs et d'agriculteurs dans la région de Mopti est principalement due à la concurrence pour les ressources en terre et en eau. La terre est nécessaire pour maintenir les moyens de subsistance économiques dans un contexte de changement climatique, d'évolution démographique, d'influences idéologiques extérieures, d'une insurrection djihadiste en cours et de manipulation politique par les élites locales. L'augmentation des tensions entre agriculteurs et éleveurs exacerbe un environnement sécuritaire fragile dans le centre du Mali.Comment articuler les interventions de relance immédiate et le développement durable à long terme conformément au Cadre stratégique de relance économique et de développement durable (CREDD 2019-2023) du gouvernement du Mali pour une gestion durable des ressources naturelles, le renforcement de la résilience des communautés et des groupes vulnérables, la consolidation de la paix et de la cohésion sociale pour faire face aux chocs extérieurs. Face à la dégradation des terres et des impacts négatifs du changement climatique sur l'écosystème, les conflits dans la région de Mopti sont aggravés par la concurrence pour les ressources naturelles entre les agriculteurs et les éleveurs, la faible gouvernance, la fragilité de l'État, l'inégalité et l'insécurité généralisée avec l'émergence de milices d'autodéfense.Historiquement, dans la région de Mopti, les conflits entre agriculteurs et pasteurs sont traditionnellement résolus par des mécanismes coutumiers locaux et des accords traditionnels (Djowro) pour la gestion des pâturages (bourgouttières) et des terres agricoles. Cependant, de plus en plus, le système de régulation de l'accès aux pâturages s'est effondré ou les autorités traditionnelles limitent cet accès. Il existe actuellement une concurrence aiguë entre les groupes d'éleveurs et entre les éleveurs, les riziculteurs et les pêcheurs. Comme les conditions de pastoralisme se sont détériorées dans les zones environnantes (sur les plateaux et dans les zones sèches des rivières Seeno, Gurma et Mema), les pasteurs sont désormais plus nombreux à se déplacer vers le delta intérieur pendant la saison sèche qui ne peut plus le supporter. Les demandes en ressources naturelles ayant augmenté, les pâturages disponibles ont diminué et des conflits fonciers et politiques sont en croissante augmentation.  Afin d'inverser la dégradation des ressources naturelles, la détérioration des mécanismes de gestion traditionnels et d'atténuer les effets du changement climatique, des conflits intercommunautaires et de l'extrémisme violent, le gouvernement du Mali, avec l'aide de ses partenaires, le PNUD et le FEM, propose de développer un projet sur la gestion durable des ressources naturelles (terres, eaux, piscicoles, pâturages) la reconstruction et le renforcement des moyens de subsistance pour la consolidation de la paix et de la cohésion sociale.  C’est dans ce cadre, le PNUD recherche un (e) consultant (e) international (e) (IC) pour aider le gouvernement du Mali à développer le document de projet afin d'obtenir le soutien financier du Fonds pour l'environnement mondial (FEM) par l'intermédiaire du PNUD.

Objectif Général :  L’objectif visé pour le recrutement du consultant international qui travaillera avec une équipe de consultants nationaux et internationaux est d’appuyer le gouvernement du Mali à élaborer le document du projet  qui assurera la durabilité à long terme des paysages productifs vulnérables par la mise en œuvre de solutions basées sur la nature qui inversent la dégradation des terres, renforcent la résilience climatique et favorisent la résolution des conflits dans la région centrale de Mopti au Mali.

Duties and Responsibilities

Description des taches : Le spécialiste en développement de projets internationaux sera le chef d'équipe du GEF PPG et sera responsable de l'assurance qualité et de la préparation en temps voulu de tous les rapports et documents, y compris le document de projet du PNUD (ProDoc) finalisé et la demande d'approbation du Directeur général, avec toutes les annexes obligatoires et spécifiques au projet et les documents d'appui. Il/elle sera responsable de la gestion de tous les consultants de l'équipe PPG du FEM et de la Coordination du travail de l'équipe. Le consultant fournira une orientation générale à l'équipe PPG en ce qui concerne les exigences du FEM en matière de planification et de suivi du projet ; il fournira des conseils méthodologiques pour la collecte de données liées à la planification et au suivi du projet en accordant une attention particulière à la description et à la quantification des investissements de base ; sur la base des contributions des experts nationaux et internationaux en étroite coopération avec les principales parties prenantes nationales, il réalisera une analyse finale de la situation de base pour le projet de grande envergure (FSP).

LIVRABLES : Sur la base de l’objectif déterminé précédemment, les livrables suivants sont attendus : Gestion de l'équipe PPG du FEM:
  • Définir et soumettre une méthodologie et un plan de travail détaillés en consultation avec les autres consultants avec une délégation claire des responsabilités pour les consultants internationaux (CI) et les consultants nationaux (CN) ;
  • S'assurer que le développement du projet est participatif, sensible au genre et basé sur des engagements étendus des parties prenantes ; et
  • Vérifier et s'assurer que toutes les composantes du projet sont techniquement solides et rentables.
Études et examens techniques préparatoires (volet A) : Avec les contributions des consultants nationaux, comme détaillé dans leurs TDR respectifs :
  • Compiler une analyse de base de référence/situation pour le projet de grande envergure (FSP). Cette analyse comprendra une définition précise des projets de référence, activités, budgets, objectifs et liens co-financiers avec les résultats du FEM ; la définition de la valeur incrémentale du FEM par résultat et produit ; et la présentation des résultats de l'analyse des coûts incrémentaux dans des matrices, selon les besoins. En particulier, les enseignements tirés des projets clôturés et en cours soutenus par le PNUD à Mopti peuvent être pertinents (c'est-à-dire PACV-MT) ;
  • Diriger et superviser l'analyse et les consultations des parties prenantes, avec le soutien des consultants nationaux, et s'assurer qu'elles sont complètes et exhaustives, y compris les consultations avec le secteur privé et les associations et organismes touristiques ;
  • Assurer la préparation de l'analyse de genre et veiller à ce que ses conclusions soient intégrées de manière significative dans la stratégie, la théorie du changement et le cadre de résultats du projet ;
  • Veiller à ce que les points d'action, y compris les évaluations des risques, de la procédure d'examen social et environnemental du PNUD (SESP) au stade du FIP ("présélection") soient pleinement mis en œuvre pendant le PPG, et actualiser cette présélection dans le cadre d'un processus itératif tout au long du PPG, et selon les besoins ;
  • Superviser l'identification des sites du projet, en documentant les critères de sélection et en veillant à ce que les données et les cartes géoréférencées soient clairement présentées, tant pour les zones protégées ciblées que pour les paysages plus vastes, selon les cas ;
  • Veiller à la conception de processus et de plateformes appropriés de gestion des connaissances du projet, en assurant des liens appropriés avec les mécanismes existants et le partage des connaissances dans les paysages du projet ;
  • Avec les contributions et les conseils de l'expert en matière du secteur privé et d'innovations, superviser l'identification des possibilités d'engagement et de cofinancement du secteur privé ;
  • Superviser la préparation des évaluations des capacités des partenaires et des discussions sur les modalités de gestion au début du processus de PPG. Cela comprendra des discussions avec le personnel des projets clôturés et en cours dans la région de Mopti, afin d'identifier les meilleures pratiques pour les dispositions de mise en œuvre dans un contexte de conflit ;
  • Superviser les consultations avec les partenaires concernant la planification financière ; et
  • Assurer l'achèvement de toute étude supplémentaire jugée nécessaire pour la préparation du ProDoc et de tous les autres produits finaux.
Formulation du ProDoc, de la demande d'approbation du PDG du FEM (CEO Endorsement Request) et des annexes obligatoires et spécifiques au projet (volet B) : Avec les contributions des consultants nationaux, comme détaillé dans leurs TDR respectifs, l’appui du bureau pays du PNUD et basé sur les meilleures pratiques internationales :
  • Développer, présenter et articuler la théorie du changement du projet ;
  • Développer le cadre de résultats en accord avec la politique du PNUD-FEM ;
  • Élaborer un plan et un budget détaillés de suivi et d'évaluation ;
  • Superviser et assurer la préparation d'un plan complet d'engagement des parties prenantes ;
  • Superviser et assurer la préparation d'un plan d'action et d'un budget pour l'égalité des sexes ;
  • Superviser et assurer la mise à jour du SESP sur la base des évaluations entreprises au cours de la composante A, et superviser le développement du/des plan(s) de gestion environnementale et/ou sociale requis, le cas échéant, ainsi que l’intégration des recommandations dans le document de projet et le budget ;
  • Superviser la préparation des outils de suivi requis du FEM (si nécessaire) et des indicateurs de base du FEM et veiller à ce qu'ils soient étayés par des données solides et validées ;
  • Sécuriser toutes les lettres de cofinancement ;
  • Préparer le plan indicatif de passation des marchés ;
  • Obtenir et présenter des accords sur les modalités d'exécution et de gestion du projet et s'assurer que le projet s'aligne sur les directives du PNUD-FEM sur l'appui à l'exécution du PNUD ;
  • S'assurer de l'achèvement des lettres d'approbation et de co-financement officielles requises ; et
  • Synthétiser toutes les analyses, études, etc. qui sont préparées dans le cadre des volets A et B pour produire le projet de ProDoc PNUD-FEM, l’approbation du directeur général du FEM et toutes les annexes obligatoires et spécifiques au projet, en utilisant les modèles.
Atelier de validation (volet C) :
  • Diriger l’atelier de validation pour présenter, discuter et valider le projet final de ProDoc et les annexes obligatoires et spécifiques au projet, en mettant l’accent sur le SESP et tout plan de gestion ;
  • Superviser toutes les révisions nécessaires qui surviennent au cours de l’atelier ; et
  • Assurer l’achèvement du rapport de l’atelier de validation.
Produits livrables finaux :
  • Consolidation de toutes les contributions et commentaires techniques et de consultation, y compris ceux des parties prenantes nationales, du PNUD, du Secrétariat du FEM, du STAP et du Conseil du FEM, en un ProDoc du PNUD bien écrit et concis, avec toutes les sections et annexes requises, conformément au modèle standard de ProDoc du PNUD-FEM et aux directives annotées
  • Remplir la demande d’approbation du directeur général du FEM ;
  • Toute la documentation du PPG du FEM (y compris les rapports techniques, les comptes rendus de réunion, etc.)
  • Rapport de l’atelier de validation.
Livrables % :
  • Méthodologie détaillée et plan de travail en consultation avec les autres consultants avec une délégation claire des responsabilités pour le consultant international (CI) et les consultants nationaux (CN). 20
  • Rapport - analyse des conditions de base et des obstacles, élaboration des activités de projet proposées, et projet de cadre de résultats du projet. 20
  • Première soumission du document de projet et de la demande d’approbation du directeur général du FEM et validation des activités lors de l’atelier de validation 30
  • Versions finales du document de projet et de la demande d’approbation du directeur général du FEM 20
  • Intégration des commentaires du FEM dans les versions finales du document de projet et de la demande d’approbation du directeur général du FEM 10
  • En total : 100
Durée de la prestation:
  • La durée de la consultation de l’expert international en élaboration du document de projet est de 80 jours.
Modalités de travail :
  • Le consultant international sera basé à domicile;
  • Le consultant international aura accès aux informations pertinentes nécessaires à l'exécution des tâches prévues dans le cadre de cette mission ;
  • Le consultant international travaillera avec une équipe de consultants internationaux et nationaux, qui mènera des consultations avec la communauté et les autres parties prenantes ;
  • Le consultant international sera appuyé par un Consultant National pour la coordination des activités et rencontres a Mopti et Bamako. Le consultant international lui fournira des conseils pour la collecte de données et engagera les consultant nationaux et internationaux dans la formulation du document de projet en vue du renforcement des capacités des consultants locaux qui est conforme avec notre nouvelle façon de travailler ;
  • Le Consultant International s'engagera avec le superviseur par e-mail et Skype/Zoom/Teams en fonction des besoins ;
  • Le consultant international fournira son poste de travail (ordinateur portable, Internet, téléphone, scanner/imprimante, etc.);
  • Compte tenu des consultations régionales et nationales qui seront entreprises au cours de cette mission, le consultant international devra faire preuve d'une certaine souplesse dans sa disponibilité pour ces consultations, en tenant compte des différents fuseaux horaires ;
  • Les paiements seront effectués sur présentation des produits livrables et d'un formulaire de certification de paiement, et de la livraison et de l'acceptation satisfaisantes des produits.
  • Il est tenu aux devoirs de neutralité, de confidentialité et de réserve qu’implique sa situation de consultant international.

Competencies

Autres capacités et aptitudes : Le consultant international devra faire état de capacités avérées en matière d’animation, de travail en équipe et ainsi qu’une grande faculté d’adaptation. Il devra aussi :
  • Faire preuve d'intégrité en modelant les valeurs et les normes éthiques des Nations unies ;
  • Promouvoir la vision, la mission et les objectifs stratégiques du PNUD ;
  • Fait preuve de sensibilité et d'adaptabilité en matière de culture, de sexe, de religion, de race, de nationalité et d'âge ;
  • Traite toutes les personnes de manière équitable sans favoritisme ;
  • Capacité à travailler de manière indépendante avec un minimum de supervision ainsi qu'à travailler en collaboration avec une équipe ;
  • Aptitude à répondre aux demandes des clients de manière constructive ;
  • Excellentes compétences en matière de rédaction de propositions ;
  • Avoir l’esprit d’initiatives ;
  • Être ouvert et disposer d’une grande capacité d’écoute ;
  • Disposer d’aptitudes à travailler en équipe et dans un environnement multiculturel ;
  • Développement et efficacité opérationnelle ;
  • Capacité d’appuyer l’identification, la formulation, la mise en œuvre des programmes et projets de développement ;
  • Capacité de communication avec les services du gouvernement et la société civile, les collectivités territoriales et les autres acteurs dans le domaine ;
  • Excellentes qualités de rédaction, synthèse et communication ;

Required Skills and Experience

Formation :
  • Le consultant international en développement de projet devra être titulaire d’un diplôme universitaire d’au moins Bac +5 (Master) dans un domaine pertinent, comme l'environnement ou les sciences naturelles (dégradation des terres, du changement climatique et résilience, de la gestion durable des ressources naturelles, y compris les solutions basées sur la gestion intégrée des ressources naturelles),les sciences sociales, les sciences politiques ou d'autres domaines connexes.
Expérience professionnelle :
  • Au moins 7 ans d'expérience professionnelle très pertinente, y compris des antécédents de développement et de gestion de projets réussis dans le domaine de la gestion durable des terres, de l'amélioration des moyens de subsistance et du changement climatique en Afrique avec une connaissance et une compréhension solide
  • Compréhension démontrée de la logique et des procédures du FEM ;
  • Expérience avérée dans la formulation de propositions de projets financés par le FEM, en utilisant le cadre logique et les approches de gestion axée sur les résultats ;
  • Expérience dans la coordination d’équipe pluridisciplinaire :
  • Expérience de travail en Afrique sahélienne sur des initiatives connexes, notamment sur le climat et les conflits, fortement souhaitée
  • Expérience et connaissances en matière de gestion des ressources naturelles dans les zones de conflits ;
  • Excellentes compétences en communication écrite et orale en français et anglais ;
  • Une expérience avérée dans le soutien aux gouvernements dans la lutte contre la dégradation des terres, la gestion durable des ressources naturelles et dans l'adoption de solutions basées sur la nature et l'engagement des parties prenantes est nécessaire;
  • Une connaissance approfondie et une expérience passée du PNUD, de son plan stratégique et de ses avantages comparatifs en tant que partenaire du FEM sont hautement souhaitables ;
  • La connaissance de la politique de sauvegarde sociale et environnementale du PNUD, notamment la norme 6 sur les peuples autochtones et la conception de projets tenant compte de l'égalité des sexes, dans le processus d'élaboration des propositions seraient un atout important ;
  • Expérience de travail avec les collectivités territoriales, la société civile, et les autres acteurs est requise.
Langues:
  • La maitrise du français courant est indispensable.
Apply Now