World Health Organization (WHO)

Consultant (Economiste De La Santé)

World Health Organization (WHO)

Job Description

Termes de référence Consultant National P4H en charge du financement de la santé Titre : Consultant - Economiste de la Santé Grade : NO.C Durée du contrat : 07 Mois Type de contrat : SSA Lieu d’affectation : Abidjan Contexte et justification Le Gouvernement de Côte d’Ivoire est fermement résolu à garantir un accès équitable à des soins de santé de qualité pour tous. Le Plan National de Développement (PND) 2016-2020 et le Plan National de Développement Sanitaire (PNDS) 2016-2020 de l’État ivoirien témoignent de cet engagement.

Pour réaliser cet ambitieux objectif et atteindre la Couverture Sanitaire Universelle (CSU), le Gouvernement ivoirien soutenu par des partenaires au développement notamment l’OMS, a élaboré différents documents stratégiques notamment : i) une stratégie de financement de la santé qui définit les conditions et le choix du système de financement de la santé (collecte des fonds, mise en commun des ressources et achat des prestations de soins) pour atteindre la Couverture Sanitaire Universelle en Côte d’Ivoire ; ii) le PNDS 2021-2025 (en cours d’élaboration) qui prévoit de procéder à une réforme en ce qui concerne la collecte de recettes, le regroupement et les achats, ainsi que d’engager des investissements et apporter des modifications aux politiques dans le système de santé afin d’améliorer la qualité et les résultats en matière de santé dans le système de santé ivoirien.

A cela s’ajoute la promulgation de la loi n°2014-131 du 24 mars 2014, instituant la Couverture Maladie Universelle (CMU). La CMU vise à garantir l’accès à des soins de santé de qualité à l’ensemble de la population résidant en Côte d’Ivoire dans des conditions financières soutenables. Elle comprend deux régimes : i) un régime contributif, dénommé Régime Général de Base (RGB) financé par les cotisations des assurés, qui vise la majorité de la population résidant en Côte d’Ivoire ; ii) un régime non contributif, dénommé Régime d’Assistance Médicale (RAM), qui vise les ménages économiquement faibles ou démunis et dans lequel l’Etat se substitue aux assurés pour le paiement des cotisations.

Par ailleurs, le Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique, avec l’aide de ses partenaires, a élaboré un dossier d’investissement qui, à travers l’amélioration de la santé de la mère et de l’enfant, agira comme un levier pour accélérer les réformes nécessaires du système de santé, vers plus d’efficacité et d’efficience afin d’achever la Couverture Sanitaire Universelle.

En Avril 2018, le pays a organisé avec l’appui de ces partenaires au secteur de la santé, le premier dialogue national sur le financement de la santé, réunissant les 4 acteurs clés à savoir l’Etat, les partenaires techniques et financiers, le secteur privé et la société civile.

A l’issue de ce dialogue une série d’engagements des acteurs clés ont été définis pour contribuer chacun à leur niveau à améliorer le financement de la santé.

Du côté des partenaires techniques et financiers, les engagements pris se focalisent autour de 3 axes, à savoir :
  • Renforcer l’harmonisation des procédures entre partenaires internationaux et le Gouvernement pour favoriser l’intégration des financements extérieurs et la préparation de la Côte d’Ivoire pour la meilleure transition possible vers le financement du secteur de la santé par des ressources nationales.
  • Aligner leurs priorités et interventions sur celles définies par le Gouvernement notamment à travers le Dossier d’Investissement National élaboré pour soutenir la mise en œuvre du PNDS
  • Accompagner les efforts du Gouvernement pour améliorer l’efficience des ressources existantes et dans ses efforts pour mobiliser des ressources additionnelles.
Pour assurer le suivi de la mise en œuvre des engagements pris par les acteurs, une Plateforme Nationale de Coordination du Financement de la Santé (PNCFS) a été mise en place (Cf. arrêté N° 260/PM/CAB du 08 avril 2019, portant création, organisation et fonctionnement de la Plateforme Nationale de Coordination du Financement de la Santé). Composée de trois organes que sont (i) le comité de pilotage, (ii) le secrétariat technique et (iii) les groupes techniques de travail, cette plateforme est un cadre d’échange qui a pour attributions d’établir des consensus sur les objectifs de dépenses de santé, d’assurer l’harmonisation, l’alignement et le suivi des financements internes et externes autour des objectifs définis dans le PNDS et de renforcer le rôle du Ministère en charge de la santé dans son rôle de coordination du secteur la santé.

En vue de soutenir ce processus de dialogue autour du suivi de la mise en œuvre des engagements, y compris l’appui aux réformes du système national de santé en général et du financement de la santé en particulier en Côte d’Ivoire, l’OMS recrute un Expert national en financement de la santé dont la mission se fera en collaboration avec le consultant international Point focal P4H.

Sous la supervision générale du Représentant de l’OMS, et la supervision technique du Conseiller national en charge de la Gestion des Systèmes de Santé, le consultant devra exécuter les tâches suivantes : Description des tâches du consultant national Les tâches du consultant national sur le financement de la santé se résument dans les volets ci-après :
  1. Analyse stratégique du financement du secteur de la santé :
Il s’agira ici de participer à l’appui aux travaux permettant au gouvernement de prendre des décisions sur la base de données factuelles et d’analyses scientifiques. Le consultant apportera son appui dans les domaines suivants :
  • Participer aux réunions de la plateforme nationale sur le financement de la santé et aux réunions du Groupe de Travail Technique sur le financement de la santé regroupant l’ensemble des partenaires techniques et financiers de la santé
  • Appuyer le travail analytique nécessaire au développement ou à l’évaluation de la stratégie de financement de la santé en collaboration avec des experts nationaux du financement de la santé
  • Apporter un appui technique au Ministère de la Santé dans le processus de production des comptes de la santé nationaux, mener des analyses sur les résultats des comptes de santé produits et faire des recommandations concernant l’évolution du financement de la santé et particulièrement sur l’efficience du financement du secteur de la santé.
  1. Appui technique et conseils en politique de financement de la santé :
Il s’agira ici d’apporter du conseil, du partage d’expérience, d’aider aux dialogues entre les acteurs en favorisant une meilleure compréhension des sujets. A titre d’exemple, le consultant apportera son appui dans les domaines suivants :
  • Au ministère de la santé et de l’hygiène publique pour la mise en œuvre de la réforme du budget programme au sein du secteur de la santé
  • Aux études sur le financement de la santé conduites par les parties prenantes.
  • Au Ministère de la santé et de l’hygiène publique en interne et dans le dialogue au sein du gouvernement en faveur de l’allocation efficiente et l’utilisation des ressources financières en faveur des soins de santé primaires, basé sur les données probantes
  • Pour capitaliser l’expérience du PBF pour une amélioration systémique de l’achat stratégique en santé au niveau national
  • Dans l’actualisation des données (dépenses réelles et indicateurs) des projets ou appuis de l’OMS dans la Plateforme de Suivi de la Gestion de la Covid-19.
  1. Renforcement des capacités des acteurs de la santé :
Il s’agira ici d’assurer la formation continue des acteurs de la santé, pour renforcer leur appropriation, leur maitrise du sujet, leurs connaissances, leur sens critique. A titre d’exemple, l’expert pourra :
  • Assurer des briefings techniques en collaboration avec le Coordinateur du cluster Système de santé du bureau pays de l’OMS pour garantir le partage/la dissémination des informations claires sur le financement de la santé.
  • Identifier avec la partie nationale les besoins et opportunités de mieux informer et instruire les cadres nationaux (Ministère de la Santé, ministère des finances et autres y compris société civile) dans les domaines techniques du financement de la santé et de ses réformes (ex : budget-programme).
  • Dans le cadre de l’opérationnalisation des Equipes Cadres de District (ECD), intervenir dans la formation des Districts Sanitaires sur le volet financement de la santé en collaboration avec les chargés de programmes système de santé de district
  1. Gestion de l’information du système de santé et Suivi/Evaluation de l’impact du financement de la santé sur la qualité des soins
Il s’agira ici d’appuyer le consultant international P4H dans :
  • La gestion de l’information sur le financement de la santé en Côte d’Ivoire sur la plateforme P4H
  • La collecte et l’analyse des données pour renseigner les indicateurs de performance sur système de santé avec un accent particulier sur la performance des districts de santé dans la mise en œuvre des soins de santé primaires
  • Le suivi et l’évaluation de l’impact du financement du secteur de la santé sur la qualité des soins de santé (en particulier les soins de santé primaires), y compris les fonds domestiques et les financements des bailleurs alloués au secteur de la santé
  • La gestion de la communauté de personnes intéressées par le financement de la santé en Côte d’Ivoire, utilisateurs cible de la page pays « Côte d’Ivoire » de la plateforme P4H.
  1. Coordination interne au sein du bureau OMS
Sous la supervision du Représentant et en étroite collaboration avec le consultant international P4H, il s’agira pour le consultant national de :
  • Travailler en étroite collaboration avec tous les responsables des programmes au sein du bureau OMS, y compris le Programme Management Officer (PMO) et l’Operations Officer (OO) du bureau, dans l’élaboration et l’exécution du budget programme
  • Exécuter toutes autres taches demandées par le Représentant de l’OMS (WR)
Qualification et expériences professionnelles
  1. Éducation :
Essentiel : Master en économie de la santé, santé publique, politique de la santé, Administration / gestion de la santé, ou tout autre domaine apparenté avec la preuve que le contenu couvre la politique de financement de la santé Souhaitable : Doctorat en économie de la santé ou autre domaine lié au financement de la santé. La formation en santé publique est un avantage
  1. Expérience :
Essentiel : Au moins 5 ans de collaboration avec l’OMS et d’autres partenaires de développement aux réformes du financement de la santé au niveau des pays.

Souhaitable :
  • Au moins 3 ans de collaboration avec l’OMS et d’autres partenaires de développement aux réformes du financement de la santé au niveau des pays
  • Avoir une expérience au niveau international dans l’appui aux gouvernements, dans la conception et la mise en œuvre de réformes du financement de la santé
Compétences fonctionnelles :
  1. Avoir une bonne connaissance du système de santé en Côte d’Ivoire y compris des systèmes de financement de la santé
  2. Avoir une bonne connaissance des orientations politiques de la sous-région ouest africaine en matière de financement de la santé et des finances publiques
  3. Avoir une bonne connaissance des processus de production des comptes de la santé nationaux
  4. Aptitude à conduire un dialogue politique entre acteurs autour de thématique sur le système de santé de façon générale et le financement de la santé en particulier.
  5. Aptitude confirmée à appliquer des approches conceptuelles complexes au financement de la santé et aux politiques des systèmes de santé, et à les traduire dans un langage compréhensible pour les non spécialistes.
  6. Aptitude confirmée à transformer les concepts de réforme des politiques en stratégies et plans de mise en œuvre concrets et systématiques
  7. Aptitude à fournir des conseils stratégiques et techniques judicieux aux institutions et aux gouvernements, et à engager un dialogue constructif avec les principaux responsables des politiques de santé.
  8. Familiarité avec l’approche de l’OMS en matière de politique de financement de la santé pour la couverture universelle
  9. Capacité à travailler dans un environnement multiculturel et sous pression
Compétences de l’OMS
  • Communiquer de manière crédible et efficace
  • Expertise technique
  • Esprit d’Equipe
  • Respecter et promouvoir les différences individuelles et culturelles
  • Produire des résultats
  • Instaurer et promouvoir des partenariats dans toute l'organisation et au-delà
Langues Maîtrise du Français et bonne connaissance de l’Anglais Connaissances Informatiques
  • Excellente connaissance des logiciels suivants Word, Excel, Access, PowerPoint, etc.), y compris la programmation et autres logiciels pour l’analyse des données
  • Fonction ouverte aux candidats (es) de nationalité ivoirienne
  • Les candidatures féminines sont à encourager
  • Seuls les candidats dont les dossiers sont retenus seront contactés
  • L’environnement professionnel de l’OMS est un espace non-fumeur et ne recrute pas de fumeurs ou de consommateurs de substances narcotiques
  • L’OMS ne tolère aucune forme d’exploitation sexuelle, d’abus, ni de harcèlement sexuel dans le cadre de ses activités
Apply Now