International Labour Organization (ILO)

National Project Coordinator

International Labour Organization (ILO)

Job Description

Grade: NOB No. du poste: KINSHASA/DC/NO/2020/03 Date de publication: 05 Septembre 2020 Date de clôture (minuit, heure de Kinshasa): 18 Septembre 2020 Job ID: 4242 Départment: BR-Afrique Unité: BP-Kinshasa Lieu d'affectation: Libreville Type de contrat:Durée déterminée Durée du contract:12 MOIS Selon l’Article 4.2 (e) du Statut du personnel, le pourvoi des postes vacants dans les projets de coopération technique n’est pas régi dans le cadre de l’Annexe I du Statut du personnel et se fait par choix direct du Directeur général. Afin de pourvoir à ce poste par sélection directe le BIT invite les personnes intéressées à soumettre leur candidature en ligne avant la date limite citée ci-dessus. Peuvent soumettre leur candidature:
  • Les candidats/tes internes, en accord avec les paragraphes 31 et 32 de l'Annexe I du statut du Personnel.

  • Les candidats/tes externes*

*Le processus de recrutement des fonctionnaires nationaux est soumis aux critères spécifiques de recrutement local et d'éligibilité. Les nominations avec des contrats de coopération technique ne confèrent pas le droit à une carrière au BIT ni à un renouvellement automatique de contrat ou une conversion pour un engagement d’une autre nature au sein de l'Organisation. Un an de contrat à durée déterminée sera accordé. Par ailleurs, les prolongations de contrats de coopération technique sont conditionnées notamment aux éléments suivants: la disponibilité des fonds, la continuité du besoin des fonctions exercées et des services et une conduite satisfaisants. *Conditions d'emploi pour les candidats externes: Conformément à la pratique en vigueur au BIT, le/la candidat/e extérieur/e sera normalement recruté/e au premier échelon de ce grade. NB : « Le BIT attache une grande importance aux valeurs éthiques, à la diversité parmi son personnel et viser à assurer un équilibre entre les sexes en son sein ». Introduction La tension entre une population jeune en croissance rapide et le rythme relativement faible de création d'emplois, associée aux problèmes des systèmes et programmes de développement des compétences sont à l'origine d'une action et de partenariats plus déterminés en Afrique. Le nombre élevé de jeunes sans emploi et les quelque 95 millions de jeunes en Afrique subsaharienne sans instruction, sans emploi ou occupant des emplois précaires représentent un sérieux défi pour les décideurs et praticiens africains. L'Union africaine (UA) a adopté un ensemble de stratégies répondant aux aspirations et aux besoins à moyen et long terme d'une Afrique plus prospère, notamment l'Agenda 2063, la Charte africaine de la jeunesse (2006), la Stratégie éducative continentale pour l'Afrique (CESA 2016 -2025), la stratégie continentale d'EFTP (2014). Une nouvelle initiative visant à stimuler l'éducation, la technologie et l'innovation et à faire avancer l'Agenda 2063 de l'UA a été lancée avec la création du Comité des dix chefs d'État et de gouvernement (C10) défendant l'éducation, la science et la technologie. Le programme panafricain, Partenariat stratégique Afrique-UE, soutient des projets à valeur ajoutée transrégionale, continentale ou mondiale dans des domaines d'intérêt commun. Le programme UA-UE Compétences pour l'employabilité des jeunes (SYEP), financé par le budget général de l'Union européenne (UE), est l'un de ces projets. Le SYEP contribue à l'Initiative pour les compétences en Afrique (SIFA) de l'Union africaine / NEPAD. SIFA est un programme d'assistance technique et financière financé par le gouvernement allemand et cofinancé par l'UE. Le volet Assistance technique est géré par la GIZ. L'Organisation internationale du Travail (OIT) exécute un projet de coopération technique au sein de SIFA. Le projet fait appel à un engagement collaboratif de l'OIT et de la Fondation européenne pour la formation (ETF) pour concevoir et mettre en œuvre des activités pertinentes dans les domaines a) de l'anticipation et de la prévision des compétences, en tant que partie intégrante des systèmes d'information sur le marché du travail (SIGL); et b) élaboration d'un cadre continental africain complet de qualifications (ACQF). section facultatif (si besoin) Pour assurer une mise en œuvre efficace du projet au Gabon, l'OIT nommera un(e) coordonnateur (trice) national(e) de grade NOB pour une période de 12 mois. Le poste est situé à Libreville, au Gabon. Le(la) titulaire s'acquittera des tâches de Coordonnateur(trice) national(e) de projet (CNP) et travaillera en étroite collaboration avec d'autres programmes / projets connexes du Bureau de Pays de Kinshasa (BP-Kinshasa) basés à Libreville selon les besoins. Il s'agit d'un poste de coopération en développement et, par conséquent, le processus de recrutement ne relève pas de l'annexe 1 du Statut du personnel du BIT. Dans le cadre de ce projet de coopération en développement, le(la) titulaire du poste ne doit pas s’attendre à ce que son recrutement débouche sur une carrière au BIT. La prolongation de son contrat est soumise à la disponibilité du financement. Fonctions et responsabilités essentielles Sous la responsabilité générale de la Directrice du BP-Kinshasa, le(la) Coordonnateur(trice) national(e) de projet travaillera sous la supervision directe du (de la) Conseiller(ère) technique principal(e), en collaboration avec le chef de projet SIFA basé à Pretoria et.la Chargée de Développement des Compétences et Employabilité du BP-Kinshasa de qui le projet recevra un backstopping technique.
  1. Travailler en étroite collaboration avec le Conseiller technique principal (CTP) pour élaborer des plans de travail au niveau national, en s'appuyant sur les consulta tions des principales parties prenantes et sur les conseils des spécialistes des compétences

  2. Aider à la programmation et au contrôle des ressources du projet ; préparer les estimations budgétaires et les prévisions de dépenses en analysant et en surveillant la situation des ressources par rapport aux activités prévues et en faisant des recommandations sur les mesures correctives à prendre.

  3. Participer activement à la formation au renforcement des capacités aux niveaux national et international sur les méthodologies d'anticipation des compétences du SIMT et de l'OIT. Participer à des conférences, séminaires, ateliers, sessions de formation et autres événements liés au projet.

4. Participer à des réunions, des ateliers et des réunions inter-agences sur les compétences et employabilité, et présenter des rapports et des documents. Veiller à ce que les résultats du projet soient pris en compte dans les plans des Nations unies et des gouvernements (c'est-à-dire les cadres de développement et de partenariat des Nations unies et les plans de travail annuels et assurer la liaison avec d'autres agences participant à l'initiative, y compris les donateurs, afin d'identifier les synergies entre les interventions en cours. 5. Établir et maintenir de solides relations de travail avec les mandants tripartites de l'OIT et les autres parties prenantes concernées, y compris les représentants des gouvernements nationaux concernés par le commerce, l'éducation et la formation, ainsi que les organisations d'employeurs et de travailleurs. Faciliter la mise en place d'un comité de pilotage du projet, soutenir des réunions régulières et rendre compte de l'avancement du projet. 6. Soutenir l'examen et l'analyse des plans de développement et des stratégies de développement des compétences connexes, en utilisant la méthodologie d'anticipation des compétences de l'OIT. Cela comprendra la Coordination de la recherche documentaire, la recherche et l'analyse de statistiques et d'autres tâches de recherche. Il s'agira également de faciliter les consultations avec les mandants de l'OIT et d'autres parties prenantes, d'organiser des groupes de pilotage des parties prenantes et de contrôler les collaborateurs externes. 7. Organiser et mettre en œuvre les ateliers qui sont nécessaires pour valider l'anticipation des compétences et les résultats des recherches connexes, et assurer le suivi des actions convenues et entreprendre des missions sur les sites des projets, de manière indépendante ou en accompagnant d'autres fonctionnaires. 8. Coordonner l’élaboration des rapports sur l'anticipation des compétences et des présentations sur les résultats de la recherche et les recommandations. Apporter des idées créatives pour une mise en œuvre efficace du projet et fournir des contributions techniques aux stratégies liées aux compétences et aux politiques de l'emploi. 9. Préparer et soumettre des rapports d'avancement trimestriels, des rapports périodiques et des rapports techniques connexes sur les activités du projet. 10. Collaborer avec d'autres projets nationaux afin d'identifier et de tirer parti des possibilités de synergie. Soutien à l'identification des possibilités de mobilisation des ressources et de cofinancement pour l'extension et l'expansion du projet et/ou des opportunités. 11. Se tenir informé au niveau national des développements juridiques et politiques relatifs au développement des compétences et fournir de brèves notes sur les principaux développements à l'équipe de projet 12. Exécuter toutes autres tâches assignées par le superviseur Qualifications requises Formation Diplôme universitaire de premier grade en économie, développement des compétences, statistiques, éducation et formation ou autres sciences sociales. Expérience Deux à trois ans d'expérience professionnelle dans le domaine de compétence, de l'éducation et de la formation, du développement sectoriel et de la politique industrielle, y compris les polidiques commerciales et/ou de développement, et deux ans d'expérience dans la mise en œuvre de projets de coopération technique. Une bonne connaissance du mandat et de la structure tripartite de l'OIT serait un avantage. Langues Excellente maîtrise écrite et orale du français. Une bonne connaissance de l’anglais serait un atout. Expérience avérée de la rédaction de rapports de recherche et de présentations efficaces dans les deux langues. Compétences Le poste requiert en particulier des compétences en matière d'engagement et de gestion des relations avec les parties prenantes et les partenaires, de gestion de projets et de conduite de recherches, y compris de solides capacités d'analyse et de communication. Plus généralement, il requiert des compétences et des valeurs en matière d'intégrité et de transparence, de sensibilité à la diversité, d'orientation vers l'apprentissage et le partage des connaissances, d'orientation vers le client, d'orientation vers le changement, de prise de responsabilité pour les performances, d'orientation vers la qualité et de collaboration. Le travail exige une sensibilité et une visibilité politiques et économiques. Les compétences pertinentes en matière de recherche comprennent l'examen de la littérature, l'analyse et la présentation d'informations statistiques, la réalisation d'enquêtes, l'animation d'ateliers et la préparation de rapports sous forme de présentation et de documents écrits. Les domaines de connaissance et d'expertise pertinents comprennent la stratégie et la gestion d'entreprise, l'analyse et l'économie industrielles, la gestion des ressources humaines, la formation et l'éducation, l'économie du commerce, l'économie du marché du travail et la gestion de la technologie. En plus des compétences ci-dessus, les compétences suivantes sont requises : Capacité à effectuer diverses analyses conceptuelles nécessaires à la formulation, à l'Administration et à l'évaluation des projets. Excellentes compétences rédactionnelles. Aptitude à communiquer efficacement, tant oralement que par écrit. Excellentes capacités d'analyse. Aptitude à justifier les exigences et les approches de résolution des problèmes, et aptitude à négocier. Bonnes compétences en matière d'applications informatiques. Bonnes capacités d'organisation. Capacité à travailler de sa propre initiative ainsi qu'en tant que membre d'une équipe. Aptitude à traiter avec les gens avec tact et diplomatie. Aptitude à effectuer diverses analyses conceptuelles nécessaires à la formulation, à l'administration et à l'évaluation de projets. Aptitude à rédiger des rapports de recherche et des présentations efficaces. En outre, les compétences suivantes seraient avantageuses : Bonne connaissance des techniques et des pratiques en matière de programme et de budget, de formulation, d'administration et d'évaluation des projets. Bonne connaissance du rôle et des opérations des activités du système des Nations unies pour le développement. Connaissance du règlement financier et des règles de gestion financière du bureau. Connaissance des activités et des priorités de l'ensemble du bureau. Processus de recrutement Veuillez noter que tous les candidats doivent remplir un formulaire de demande en ligne. Pour se faire, veuillez vous rendre sur le site e-Recruitment du BIT à l'adresse suivante : https://jobs.ilo.org/. Le système fournit les instructions nécessaires afin de faciliter la procédure de demande en ligne. Alerte à la fraude Le BIT ne facture aucun frais à aucun moment du processus de recrutement, que ce soit au moment de postuler, pour l'entretien, la procédure de recrutement proprement dite ou la formation. Les messages émanant d'addresses email différentes de celles du BIT - ilo@.org - ne doivent en aucun cas être considérées. En outre, le BIT n'a pas besoin et ne demande pas de connaître les informations relatives au compte bancaire du postulant.
Apply Now