United Nations Educational, Scientific and Cultural Organization (UNESCO)

Expert En Plateformes D'apprentissage à Distance Et En Développement Des Capacités Des Enseignants

United Nations Educational, Scientific and Cultural Organization (UNESCO)

Job Description

La pandémie de la Covid-19 est plus qu’une urgence de santé publique. Cette pandémie est profondément inquiétante pour les systèmes éducatifs du monde entier et exacerbe les inégalités d’apprentissage et nuit de manière disproportionnée aux groupes de populations les plus marginalisés et défavorisés. Un consortium de trois partenaires (UNESCO, UNICEF et Banque mondiale) a été créé pour répondre aux besoins et aux lacunes en suspens dans les plans d’intervention qui ont été élaborés au niveau des pays avec l’appui du Partenariat Mondial pour l’Education (GPE) et pour soutenir l’intensification ainsi que l’augmentation de l’efficacité et des résultats en reliant les actions au niveau des pays avec les meilleures pratiques et en bénéficiant de biens mondiaux et d’initiatives multi-pays. Dans le cadre de ce projet de consortium, l’UNESCO prend la tête de la Coordination et de la mobilisation de la Coalition mondiale pour l’éducation en riposte à la Covid-19, avec plus de 100 organisations partenaires de la coopération bilatérale et multilatérale, du secteur privé et de la société civile, afin de faciliter les synergies, d’éviter les chevauchements et de tirer parti des capacités des partenaires dans la réponse au niveau mondial. Dans ce contexte, le Bureau régional de l’UNESCO à Dakar dirigera la planification et la mise en œuvre d’une plate-forme d’apprentissage sous régionale en collaboration avec les Bureaux régionaux de l’UNESCO à Abuja et à Yaoundé, dans le but d’aider à la consolidation des efforts nationaux dans dix pays francophones d’Afrique de l’ouest et du centre (Burkina Faso, Mali, Sénégal, Niger, Bénin, Côte d’Ivoire, Guinée, Togo, Cameroun et Tchad), en mettant l’accent sur les activités mondiales et régionales qui soutiennent à la fois la poursuite de l’apprentissage pendant la crise, préparent le retour à l’école, et jettent les bases pour atténuer l’impact à long terme des crises sur les systèmes éducatifs. Pour soutenir cette initiative, l’UNESCO recrute un consultant pour soutenir le Bureau de l’UNESCO à Dakar dans la mise en œuvre du projet. TACHES TACHES ET RESPONSABILITES Sous l’autorité générale du Directeur régional de l’UNESCO à Dakar, et sous la supervision directe du Chef du secteur Education et des responsables de clusters, le titulaire travaillera sur deux domaines d’intervention distincts : Coordination avec Canopé sur le développement et la mise en application d’une plateforme d’apprentissage sous régionale pour les pays d’Afrique francophone :
  • Organiser un dialogue avec Canopé sur les solutions d’apprentissage à distance et sur le développement de l’application du niveau sous régional au niveau national.

  • Organiser un dialogue politique avec la CEDEAO et la CEMAC sur les solutions d’apprentissage à distance et sur le développement d’une plateforme pour les deux communautés économiques.

  • Appuyer le partage des connaissances et le renforcement des capacités en matière de solutions d’apprentissage à distance ‘’open source’’ et de numérisation des programmes d’études par la participation des pays africains francophones aux activités de formations régionales pertinentes.

  • Élaborer un plan de mise en œuvre sous régional avec des actions nationales pour déployer des plateformes ou des solutions d’apprentissage à distance open source partagées en lien avec la plateforme sous régionale.

  • Fournir un soutien aux équipes nationales chargées du pilotage et du suivi de la plateforme au niveau national et assurer une communication fluide entre Canopé et les responsables nationaux en charge du projet.

  • Assurer les liens et la complémentarité avec d'autres projets existants et en cours sur la numérisation des ressources éducatives dans les pays concernés.

  • Etablir des liens directs et assurer une bonne communication entre la plateforme régionale et le Pôle KIX ‘’Partage de connaissances et d’innovations’’, une initiative conjointe du Partenariat mondial pour l’éducation (GPE) et du Centre de recherche pour le développement international du Canada (CRDI) qui vise à améliorer les politiques et les pratiques des pays du Sud en matière d’éducation.

  • Veiller à la mise en cohérence dudit projet avec l’initiative similaire de développement de plateformes d’apprentissage en ligne au bénéfice de certains pays anglophones d’Afrique de l’ouest, sous le leadership du Bureau régional d’Abuja.

Formation des enseignants pour le développement et le suivi de l’enseignement à distance en coopération :
  • Appuyer la mise en place et la facilitation d’une plateforme sous régionale (en lien avec Canopé), y compris un forum de discussion, pour renforcer les capacités des enseignants, des éducateurs et du personnel de gestion en matière de développement et de mise en œuvre d’apprentissage à distance ‘’open source’’ et de l’apprentissage mixtes.

  • Élaborer et diffuser des outils, des ressources et des lignes directrices pour appuyer les efforts régionaux en faveur du développement des ressources éducatives des enseignants afin d’assurer l’apprentissage à distance.

  • Mettre en œuvre des activités régionales de formation à l’échelle du personnel enseignant et du personnel éducatif sur la numérisation des programmes d’études, la prestation de l’enseignement à distance et d’évaluation des résultats d’apprentissage

  • À l’appui des volets de travail susmentionnés, le consultant travaillera en étroite collaboration avec les autorités nationales de l’éducation pour conseiller et soutenir dans les domaines suivants : 1) le développement des capacités en matière de préparation et de diffusion de contenu en ligne et d’évaluation électronique des apprenants ; 2) la production de conseils concis à l’intention des enseignants sur la façon de planifier et de mener l’enseignement à domicile pour des solutions d’apprentissage à distance ; 3) concevoir et dispenser des cours en ligne à l’aide de systèmes de gestion de l’apprentissage ; 4) tirer parti des technologies mobiles et des smartphones pour soutenir l’apprentissage continu et le bien-être socio-émotionnel ; 5) appuyer à l’organisation des examens.

RESULTATS ESCOMPTES
  1. Document final sur la numérisation des programmes d’études et autres contenus d’apprentissage par le biais d’un dialogue politique avec les pays africains francophones, la CEDEAO, la CEMAC, et suivi d’un plan de mise en œuvre régional en collaboration avec Canopé.

  2. Les capacités du personnel enseignant sont renforcées en ce qui concerne la numérisation des programmes d’études et la prestation de l’enseignement à distance par un mélange de supports (en ligne, hors ligne).

  3. Connaissances, expertises et capacités renforcées dans l’apprentissage à distance à l’aide de plateformes en ligne grâce à la participation au partage des connaissances, à la formation et à la coproduction de ressources et d’outils d’apprentissage à distance.

  4. Suivi et évaluation des activités sur le terrain.

  5. Rapport de mission présenté à la fin de la phase de 5 mois de consultation.

METHODOLOGIE Le consultant établira un solide réseau d’acteurs dans les 10 pays concernés et veillera à ce qu’il y ait une bonne coordination avec les Bureaux régionaux de l’UNESCO à Abuja et à Yaoundé (et avec bureaux ou les antennes UNESCO dans les pays concernés), en particulier en établissant un lien avec la sous-composante du projet de plateforme d’enseignement à distance pour l’Afrique de l’Ouest anglophone (Le Bureau d’Abuja est lead sur cette activité) afin de s’assurer qu’il existe un apprentissage et un partage mutuels des stratégies et des pratiques. Les dix pays francophones cibles seront invités à s’associer aux activités de partage des bonnes pratiques avec des pays anglophones, en particulier celles liées aux ateliers de formation, au partage d’expériences, d’outils, de ressources et de lignes directrices élaborées dans le cadre du soutien du Consortium. COMPETENCES (Fondamentales / Managériales) Responsabilité (F) Communication (F) Innovation (F) Partage des connaissances et volonté constante d’amélioration (F) Planification et organisation (F) Culture du résultat (F) Travail en équipe (F) Pour plus d’informations, merci de consulter le Référentiel des compétences de l’UNESCO. QUALIFICATIONS REQUISES
  • Un diplôme universitaire avancé (maîtrise ou plus) en technologies de l’information et de la communication (TIC) ou équivalent

  • Un minimum de 7 ans d’expérience éprouvée dans les domaines des plateformes d’apprentissage et d’enseignement à distance : conception, mise en œuvre, suivi.

  • Forte familiarité avec les programmes d’études et la numérisation des contenus.

  • Expérience avérée en gestion de projet et en suivi d’activités : rapport d’activités, suivi d’exécution budgétaire, coordination et suivi des activités, etc.

  • Compétences en dialogue politique et capacité éprouvée à assurer la liaison avec les hauts fonctionnaires et les représentants des ministères, du secteur privé, des Nations-Unies et d’autres partenaires bilatéraux, de la société civile et du milieu universitaire.

  • Excellente connaissance du Français (écrit et oral) et bonne connaissance de l’Anglais

  • Bonne connaissance des systèmes éducatifs francophones d’Afrique.

EXPERIENCE SOUHAITEE
  • Expérience antérieure avérée d’une institution spécialisée dans le développement des ressources numériques et d’accompagnement pédagogiques en ligne/à distance.

  • Expérience dans l'organisation et la co-facilitation de webinaires et dans l’animation d’équipes à distance.

SOUMISSION DES OFFRES Les dossiers de candidatures doivent contenir :
  • Un CV

  • Une lettre de motivation

  • Une proposition financière 

PROCESSUS DE SÉLECTION ET DE RECRUTEMENT Veuillez noter que tous les candidats doivent remplir une demande en ligne et fournir des informations complètes et exactes. Pour postuler, veuillez visiter le site Web de l'UNESCO carrières. Aucune modification ne peut être apportée à la candidature soumise. L'évaluation des candidats est basée sur les critères de l’avis de vacance de poste et peut inclure des tests et/ou des évaluations, ainsi qu'un entretien basé sur les compétences. L'UNESCO utilise des technologies de communication telles que la vidéo ou la téléconférence, la correspondance par e-mail, etc. pour l'évaluation des candidats. Veuillez noter que seuls les candidats sélectionnés seront contactés et que les candidats à l'étape de sélection finale seront soumis à une vérification des références sur la base des informations fournies.
Apply Now