Terre des Hommes

Consultance (Expert Justice Et Cohésion Sociale)

Terre des Hommes

Job Description

Termes de référence Recrutement d’un Expert Justice et Cohésion Sociale Projet : PROGramme de RESilience et de cohésion Sociale au Sahel/PROGRESS Programme / Bailleur : FFU-PDU / Union Européenne Période de la mission : août 2020 – mai 2024 Nombre de jours : 120 Date limite de postulation : 31 août 2020 minuit (heure Suisse) I. Présentation de Terre des hommes Terre des hommes (Tdh) est la principale organisation suisse d’aide à l’enfance. Depuis 1960, Tdh a contribué à bâtir un avenir meilleur pour les enfants défavorisés et leurs communautés, en créant un impact grâce à des solutions innovantes et durables. Actif dans plus de 36 pays, Tdh travaille avec des partenaires locaux et internationaux pour développer et mettre en œuvre des projets sur le terrain qui améliorent la vie quotidienne de plus de 3 millions d'enfants et de leurs proches, dans les domaines de la santé, de la protection et des secours d'urgence. Cet engagement est financé par un soutien individuel et institutionnel, les coûts administratifs étant réduits au minimum. Active depuis plus de 30 ans au Burkina Faso, la fondation Terre des hommes y est un acteur majeur dans le domaine de la Santé et de la Protection. La fondation y intervient via des projets de développement ou d’urgence portant sur des thématiques très variées (enfants en migration, lutte contre l’exploitation et la violence, accès à une justice protectrice, soutien Psychosocial, cohésion sociale, santé maternelle et infantile, santé sexuelle et reproductrice des jeunes et adolescents, état civil, sécurité alimentaire et moyens d’existence, etc.), nous venons en aide à de nombreuses familles et enfants dans plus de la moitié des provinces du pays. Le contexte au Burkina Faso est en dégradation continue depuis 2016. Terre des hommes intervient dans des régions où l’insécurité est présente, en prenant les précautions nécessaires pour assurer la sécurité de nos équipes. II. Contexte et justification de la mission Le projet PROGRESS est un projet multi pays (Burkina Faso, Mali, Niger) de 48 mois (mai 2020 à mai 2024), en consortium (leadé par ACF), dans lequel Terre des hommes est codemandeur et met en œuvre des activités au Burkina Faso. L’objectif général est d’améliorer les conditions de vie, la résilience à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle et face aux conflits, et la cohésion sociale des populations vulnérables dans les régions les plus fragiles des frontières entre le Mali, le Burkina Faso et le Niger. Au Burkina Faso ce projet multithématique qui est mis en place dans le cadre du Programme d'urgence pour la stabilisation des espaces transfrontaliers du G5 Sahel par l’Union, comprend un premier axe centré sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle et un second axe qui consiste à Appuyer les communautés et institutions locales dans la prévention des conflits et le renforcement de la cohésion sociale. Ce second axe vise les deux résultats suivants :
  • Amélioration des relations des habitants et des représentants des autorités de l'Etat dans les communes du projet.

  • Amélioration de la cohésion sociale, de la prévention et de la gestion des conflits pour les habitants des communes du projet.

Au sein du consortium, les activités en lien avec cet objectif spécifique seront mises en œuvre sous le leadership de SFCG et au Burkina Faso, le consortium s’appuiera sur les compétences spécifiques de Tdh en matière d’appui à la jeunesse et d’accès à la justice pour renforcer le paquet d’activité. Terre des hommes au Burkina Faso recherche un expert en justice et cohésion sociale pour appuyer l’équipe projet dans la mise en œuvre de ce volet dans les régions de la Boucle du Mouhoun et de l’Est. III. Mission Le/la consultant.e technique est chargé.e d’appuyer le portfolio cohésion sociale de Terre des hommes Burkina Faso dans le cadre du projet PDU-PROGRESS. Cette personne doit apporter un appui technique, stratégique et opérationnel aux activités du pilier 3 du programme PDU. Cet appui intérimaire va assurer la qualité et l'impact des activités. Il/elle agit à titre de conseiller technique, donne des grandes orientations et apporte un appui à la mise en œuvre et à l'exécution des activités en lien avec la cohésion sociale (les évaluations, la conception et la budgétisation des activités, l'élaboration des propositions, la production de rapports et l’appui aux processus de recrutement et d'approvisionnement). Il/elle appui à l’identification des besoins en renforcement des capacités du personnel du pilier 3 et aider à concevoir et soutenir des plans de renforcement des capacités et de formation pour tout le personnel du programme peut aussi être demandé. IV. Objectifs 1) Appuyer le démarrage du projet (recrutements, organigrammes, feuilles de route des collaborateurs sur le volet cohésion sociale, lancement du projet, plan opérationnel de mise en œuvre, rétroplanning, outils de suivi-évaluation, etc.) 2) Appuyer, former et superviser techniquement l’équipe cohésion sociale en collaboration avec le chef de projet 3) Appuyer techniquement les Responsables de volet cohésion sociale (2) et les Responsables thématique Justice (2) dans la planification, la mise en œuvre des activités et l’évaluation des activités de cohésion sociale 4) Participer aux rencontres du consortium PROGRESS sur les questions de cohésion sociale (ateliers techniques, etc.) 5) Contribuer à la création et le maintien des relations avec les partenaires techniques nationaux (Ministère de la Justice et Ministère de la Cohésion Sociale) V. Portée du travail A. Soutenir techniquement la planification, la mise en œuvre et l’évaluation des activités de cohésion sociale · Appuyer techniquement les évaluations initiales sur la cohésion sociale (baseline) en Coordination avec d'autres thématiques du PROGRESS en s'assurant que les résultats de l'évaluation sont bien documentés ; · Contribuer à la planification des activités de cohésion sociale et l’élaboration des plannings annuels et mensuels des activités de cohésion sociale en collaboration avec le chef de projet, les Responsables de volet cohésion sociale (2) et les Responsables thématique Justice (2) ; · Faciliter la tenue régulière des réunions de planification/pilotage des activités cohésion sociale du projet en collaboration avec le chef de projet et l’équipe cohésion sociale ; · Soutenir techniquement les équipes du terrain dans la préparation et la mise en œuvre des activités de cohésion sociale, y compris l’interaction avec les ONG partenaires locaux ainsi que les services techniques ; · Mettre en œuvre des outils et des mécanismes stratégiques pour une mise en œuvre efficace et atteindre les résultats et objectifs fixés ; · Apporter un appui aux équipes de terrain pour assurer une mise en œuvre rapide et de qualité des activités de cohésion sociale, y compris le suivi du cadre logique et du plan de mise en œuvre ; · Contribuer aux performances et aux plans de travail des membres de l'équipe cohésion sociale ; · Appuyer les équipes de terrain pour préparer des rapports thématiques (internes et externes) en temps opportun, mais aussi avec les autres conseillers techniques pour assurer la conformité avec les exigences de Tdh et de l’UE ; · Analyser les informations du contexte, évaluer leur impact sur le projet et donner les alertes nécessaires avec les recommandations qui s’imposent ; · Travailler en étroite collaboration avec le chargé de suivi et évaluation afin de mettre en place des activités prises en compte dans la conception du PROGRESS ; · Se coordonner avec l’équipe de communication de sorte à documenter les leçons apprises et les résultats pour une diffusion plus large. B. Renforcement des capacités et apprentissage organisationnel · En collaboration avec les ressources humaines, identifier les besoins en personnel du volet cohésion sociale et contribuer à assurer un recrutement complet de l’équipe cohésion sociale ; · Identifier les besoins de renforcement de capacités et de l’équipe et renforcer leurs capacités ou proposer un plan de formation ; · Identifier les opportunités d'apprentissage et de formation de l’équipe cohésion sociale (capacités sur la justice locale dans la prévention de l’extrémisme violent) et renforcer leurs capacités ou proposer un plan de formation ; · Coacher, mentorer l’équipe cohésion sociale et éventuellement d’autres membres du projet PROGRESS en lien avec la cohésion sociale ; · Assurer un transfert de connaissances et de savoir-faire aux membres de l’équipe cohésion sociale ; · Participer à leur évaluation annuelle (performance technique) tout en veillant au développement de leurs compétences. C. Représentation et plaidoyer : · Préparer avec l’équipe cohésion sociale les rencontres et/ou rencontrer les partenaires nationaux pour la création, la coordination et le suivi du partenariat (Directions du Ministère de la Justice et du Ministère de la Cohésion Sociale) ; · Soutenir l’équipe cohésion sociale à préparer les stratégies de plaidoyer pour la mise en œuvre des activités et l’atteinte des résultats ; · Veiller à ce que le travail de Terre des hommes soit conjugué avec les efforts des autres partenaires, et jouer un rôle de leadership dans les forums de coordination sectorielle au niveau national, régional et international et inter-institutions en veillant à ce que les besoins spécifiques des enfants soient satisfaits. Cela peut impliquer de prendre la tête des groupes de travail de coordination ; · En collaboration avec d’autres coordinations de Tdh et les partenaires, participer aux activités de plaidoyer qui ciblent les décideurs à tous les niveaux. VI. Délivrables
  1. Une guidance technique pour la réalisation des évaluations initiales sur la cohésion sociale (baseline)**

  2. Un document de planification annuels des activités de cohésion sociale**

  3. Un plan de formation pour le renforcement technique des équipes du projet**

  4. Une stratégie de plaidoyer pour la mise en œuvre des activités et l’atteinte des résultats sur le volet de la cohésion sociale**

VII. Profil recherché · Connaissance approfondie du secteur de la justice et de la cohésion sociale en Afrique de l’Ouest ; · Maîtrise des dynamiques régionales et nationales liées au développement de l’extrémisme violent ; · Connaissance des processus de radicalisation chez les enfants et les jeunes ; · Expérience en méthodologies de prévention et de transformation des conflits ; · Expérience préalable de travail dans un projet de promotion de la paix et de la cohésion sociale ; · Expérience dans la conception et la mise en œuvre de projets de recherche et de capitalisation indispensable ; · Expérience de travail dans une ONG internationale appréciée ; · Connaissance des acteurs institutionnels burkinabé. Total jours = 120 jours Moyenne jour/mois indicative Année 1 : août 2020-juillet 2021 : 8 jours par mois (96 jours). Année 2 à 4 : 24 jours à répartir
Apply Now