International Labour Organization (ILO)

Conseiller Technique Principal

International Labour Organization (ILO)

Job Description

Grade: P3 No. du poste: KINSHASA/DC/P/2020/02 Date de publication: 04 Septembre 2020 Date de clôture (minuit, heure de Kinshasa): 17 Septembre 2020 Job ID: 4241 Départment: EMPLOYMENT Unité: SKILLS Lieu d'affectation: Libreville Type de contrat:Durée déterminée Durée du contract:12 MOIS Selon l’Article 4.2 (e) du Statut du personnel, le pourvoi des postes vacants dans les projets de coopération technique n’est pas régi dans le cadre de l’Annexe I du Statut du personnel et se fait par choix direct du Directeur général. Dans le but de s'assurer que la sélection directe pour pourvoir le poste vacant est fondée sur le meilleur processus décisionnel possible, le BIT invite les candidats intéressés à soumettre leur candidature en ligne avant la date indiquée ci-dessus. Les nominations avec des contrats de coopération technique ne confèrent pas le droit à une carrière au BIT ni à un renouvellement automatique de contrat ou une conversion pour un engagement d’une autre nature au sein de l'Organisation. Un an de contrat à durée déterminée sera accordé. Par ailleurs, les prolongations de contrats de coopération technique sont conditionnées notamment aux éléments suivants: la disponibilité des fonds, la continuité du besoin des fonctions exercées et des services et une conduite satisfaisants. Peuvent soumettre leur candidature:
  • Les candidats/tes internes, en accord avec les paragraphes 31 et 32 de l'Annexe I du statut du Personnel.

  • Les candidats/tes externes

N.B: « Le BIT attache une grande importance aux valeurs éthiques, à la diversité parmi son personnel et viser à assurer un équilibre entre les sexes en son sein ». Introduction Le Gabon connait un fort taux de chômage, surtout des jeunes et les jeunes diplômés. L’économie gabonaise est fortement dépendante du secteur pétrolier qui contribue à hauteur de 39% du PIB, 49% des recettes budgétaires et 85% des recettes d’exportation. Cependant, la forte décennie de croissance économique qu’a connue le pays au cours des années 2000 n’a pas été créatrice d’emplois. De ce fait, le secteur informel prédomine, avec plus de 58% d’informalité. Dans le secteur formel, le salariat est la forme prédominante d’emploi. Deux tiers des Gabonais ayant un niveau d’éducation supérieur travaillent pour la fonction publique, la majorité à un niveau cadre. Le taux de chômage au sens du BIT était de 21% en 2010, d’où le besoin de mener une nouvelle enquête emploi dans les plus brefs délais. Si on inclut les chômeurs découragés, le taux de chômage au sens large, qui reflète mieux la réalité du marché du travail, est de 27,7%, soit près d’un actif sur trois au chômage. C’est un chiffre énorme pour un si petit pays avec d’aussi importantes ressources. A cet effet, le Plan Stratégique Gabon Emergeant fait de l’emploi et de la formation professionnelle un de ses axes stratégiques. L’enquête emploi de 2012 montre que 28% des Gabonais sont au chômage, soit 26% en urbain et 36% en rural, et dont 47% des jeunes de 15-24 ans (46% de jeunes dans le Woleu-Ntem et 51% dans la Ngounié). Il apparait donc que le Gabon souffre d’un grave problème de chômage de jeunes. Un des facteurs explicatifs est le faible état des infrastructures de la formation professionnelle, qui forme peu de jeunes Gabonais, obligeant les entreprises à recourir à la main-d’œuvre étrangère, un référentiel de formation obsolète et qui ne répond pas aux besoins des entreprises, etc. Cependant, en raison de son potentiel, tant sur le plan économique que sur l’emploi, le secteur de l’Agriculture représente une opportunité clé pour la création du plein emploi et la diversification de l’économie gabonaise. A cet effet, la Banque Africaine de Développement a consenti un prêt au Gouvernement du Gabon pour soutenir son programme d’appui à l’emploi des jeunes et d’industrialisation du secteur agricole : le programme GRAINE. Ainsi, le projet d’Appui au Programme Graine Phase 1 (PAPG1) soutiendra GRAINE et vise avec l’appui du BIT une amélioration de l’employabilité des jeunes dans le secteur agricole, une mise à disposition d’une main d’œuvre qualifiée nationale ainsi que le développement des MPME. L'Organisation internationale du Travail (OIT) apportera un appui méthodologique au projet PAPG1, ce à travers un projet de coopération technique. Le projet fait appel à une convention entre l'OIT et le projet PAPG1 : les interventions de l’OIT au PAPG1 concerneront la mise en place d’un dispositif qui favorisera le renforcement des compétences des acteurs clés du secteur et notamment de l’Ecole Nationale de Développement rural ainsi que la mise en place d’un écosystème favorable à l’emploi, au développement des MPME. Pour assurer un appui efficace au projet d’appui à l’amélioration de l’employabilité et de la qualité de la main d’œuvre dans le secteur pêche en République de Guinée Equatoriale, l'OIT nommera un conseiller Technique Principal (e) de projet (P3) pour une période de 12 mois renouvelables à 100% sur une durée totale de 24 mois. Le poste est situé à Libreville, au Gabon. Le titulaire s'acquittera des tâches d'administrateur principal de projet et travaillera en étroite collaboration avec d'autres programmes / projets connexes du BP- Kinshasa et de Equipe d'appui technique de l'OIT pour le travail décent pour l'Afrique centrale et Bureau de Pays pour le Cameroun, la Guinée Equatoriale et Sao Tomé-et-Principe (ETD/BP-Yaoundé) selon les besoins. Il s'agit d'un poste de coopération en développement et, par conséquent, le processus de recrutement ne relève pas de l'annexe 1 du Statut du personnel du BIT. Dans le cadre de ce projet de coopération en développement, le titulaire du poste ne doit pas s’attendre à ce que son recrutement débouche sur une carrière au BIT. La prolongation du contrat est soumise à la disponibilité du financement. Fonctions et responsabilités essentielles Sous la responsabilité générale et la supervision directe de la Directrice du BP-Kinshasa, Le(la) Conseiller(e) Technique principal (e) de projet travaillera sous la supervision technique de la Chargée de de Développement des Compétences et Employabilité basée à Kinshasa qui apportera un backstopping technique au projet. 1. Travailler en étroite collaboration avec la Chargée de Développement des Compétences pour élaborer des plans de travail au niveau national, en s'appuyant sur les consultations des rincipales parties prenantes au niveau national 2. Assurer la gestion technique et financière du projet ; préparer les estimations budgétaires et les prévisions de dépenses en analysant et en surveillant la situation des ressources par rapport aux activités prévues et en faisant des recommandations sur les mesures correctives à prendre. 3. Organiser et mettre en œuvre les ateliers, assurer le suivi des actions convenues et entreprendre des missions sur les sites du projet en étroite collaboration avec les acteurs du projet 4. Participer à des réunions, des ateliers/séminaires et des réunions inter-agences liés au projet, veiller à ce que les résultats du projet soient pris en compte dans les plans cadres des Nations unies au Gabon (c'est-à-dire les cadres de développement et de partenariat des Nations unies et les plans de travail annuels) et assurer la synergie avec d'autres agences ayant les mêmes objectifs, y compris les donateurs, afin d'identifier des actions conjointes. 5. Co- organiser et participer au comité de pilotage du projet PAPG1, assurer le suivi des plans d’action et soutenir l’organisation de réunions régulières et rendre compte de l'avancement du projet. 6. Préparer et soumettre des rapports d'avancement trimestriels, des rapports périodiques et des rapports techniques connexes sur les activités du projet. 7. Soutenir à l'identification des possibilités de mobilisation des ressources et de cofinancement pour l'extension et l'expansion du projet et/ou des opportunités. 8. Exécuter toutes autres tâches assignées par le superviseur. Qualifications requises Formation Diplôme universitaire de premier grade en économie, développement des compétences, statistiques, éducation et formation ou autres sciences sociales est requis. Expérience Au moins cinq ans d'expérience professionnelle dans les domaine du développement des compétences et de la formation professionnelle, du développement sectoriel et des MPME notamment en milieu rural, et trois ans d'expérience au niveau international, dans la mise en œuvre de projets de coopération technique. Une bonne connaissance du mandat et de la structure tripartite de l'OIT, des techniques et pratiques en matière d'Administration et d'évaluation des projets serait un avantage. Langues Excellente maîtrise écrite et orale du français et bonne connaissance de l’anglais Compétences Le poste requiert en particulier des compétences en matière d'engagement et de gestion des relations avec les parties prenantes et les partenaires, de gestion de projets, y compris de solides capacités d'analyse et de communication. Plus généralement, il requiert des compétences et des valeurs en matière d'intégrité et de transparence, de sensibilité à la diversité, d'orientation vers l'apprentissage et le partage des connaissances, d'orientation vers le client, d'orientation vers le changement, de prise de responsabilité pour les performances, d'orientation vers la qualité et de collaboration. Le travail exige une sensibilité et une visibilité politiques et économiques. En plus des compétences ci-dessus, les compétences suivantes sont requises : Capacité à effectuer diverses analyses conceptuelles nécessaires à la formulation, à l'administration et à l'évaluation des projets. Excellentes compétences rédactionnelles. Aptitude à communiquer efficacement, tant oralement que par écrit. Excellentes capacités d'analyse. Aptitude à justifier les exigences et les approches de résolution des problèmes, et aptitude à négocier. Bonnes compétences en matière d'applications informatiques. Bonnes capacités d'organisation. Capacité à travailler de sa propre initiative ainsi qu'en tant que membre d'une équipe. Aptitude à traiter avec les gens avec tact et diplomatie. Aptitude à effectuer diverses analyses conceptuelles nécessaires à la formulation, à l'administration et à l'évaluation de projets. Capacité à rédiger des rapports et des présentations efficaces en français. Conditions d'emploi
  • Tout engagement et/ou prolongation de contrat est soumise au Statut du personnel et autres règles internes en vigueur. Toute offre d'emploi du BIT est subordonnée à la certification par le/la Conseiller/ère médical(e) du BIT selon laquelle l'intéressé est médicalement apte à remplir les exigences inhérentes et spécifiques du poste offert. Afin de confirmer une offre du BIT, le/a candidat(e) retenu(e) devra subir un examen médical.

  • Les prolongations de contrats de coopération technique sont conditionnées notamment aux éléments suivants: la disponibilité des fonds, la continuité du besoin des fonctions exercées et des services et une conduite satisfaisants.

Pour plus d'informations sur les conditions d'emploi, veuillez consulter: http://ilo.plateau.com/icontent/CUSTOM/ilo/HRD_PMDOCS/Emp_Conds_FR.pdf. Processus de recrutement Veuillez noter que tous les candidats doivent remplir un formulaire de demande en ligne. Pour se faire, veuillez vous rendre sur le site e-Recruitment du BIT, ILO Jobs, à l'adresse suivante : https://jobs.ilo.org/?locale=fr_FR. Le système fournit les instructions nécessaires afin de faciliter la procédure de demande en ligne. Les candidats seront contactés directement s'ils/elles sont sélectionné(e)s pour un test écrit et / ou un entretien. En fonction de la localisation et de la disponibilité des candidats, des assesseurs et des membres des jurys d'entretien, le BIT se réserve le droit d'utiliser des technologies de communication comme Skype, la vidéo ou la téléconférence, l'email, etc afin de procéder à l'évaluation des candidats au cours des différentes étapes du processus de recrutement, y compris le centre d'évaluation, les tests techniques ou les entretiens. Alerte à la fraude Le BIT ne facture aucun frais à aucun moment du processus de recrutement, que ce soit au moment de postuler, pour l'entretien, la procédure de recrutement proprement dite ou la formation. Les messages émanant d'addresses email différentes de celles du BIT - ilo@.org - ne doivent en aucun cas être considérées. En outre, le BIT n'a pas besoin et ne demande pas de connaître les informations relatives au compte bancaire du postulant.
Apply Now